Wall Street finit en hausse grâce à Intel, malgré l'Irak

vendredi 13 juin 2014 23h06
 

NEW YORK (Reuters) - La Bourse de New York a terminé en légère hausse vendredi après deux séances de repli, la progression des valeurs technologiques ayant relégué au second plan les inquiétudes suscitées par l'Irak, mais Wall Street est dans le rouge sur l'ensemble de la semaine.

L'indice Dow Jones des 30 valeurs vedettes de la cote a gagné 41,55 points, soit 0,25%, à 16.775,74. Le Standard & Poor's-500, plus large et principale référence de nombreux investisseurs, a pris 6,05 points (+0,31%) à 1.936,16 et le Nasdaq Composite, à forte composante technologique, a progressé de 13,02 points (+0,3%) à 4.310,65.

Sur l'ensemble de la semaine, le Dow a abandonné 0,88%, le S&P-500 0,68% et le Nasdaq 0,25%. Il s'agit de la première performance négative en quatre semaines pour le S&P.

Vendredi, la hausse du marché a été limitée par la prudence qu'impose la montée de la violence en Irak, qui a eu entre autres pour effet de faire remonter le prix du baril de pétrole à son plus haut niveau depuis septembre. L'indice S&P de l'énergie a pris 1% sur la journée.

Les analystes craignent qu'une période prolongée de cours élevés des matières premières ne finisse par peser sur la croissance économique.

Le président américain, Barack Obama, a déclaré qu'il avait besoin de plusieurs jours pour définir la réaction des Etats-Unis aux succès remportés par les djihadistes de l'Etat islamique en Irak et au Levant (EIIL) sur le territoire irakien.

Il a toutefois exclu l'envoi de troupes au sol et laissé clairement entendre qu'une intervention des Etats-Unis ne pourrait avoir lieu qu'en coopération avec les dirigeants de Bagdad.

"La situation en Irak fait partie des montées de tension géopolitiques qui ont un impact à court terme sur le marché. Elle va continuer de favoriser la volatilité sur le marché pétrolier mais je ne pense pas que cela se propage tant que ça aux actions", a commenté Randy Frederick, directeur du trading et des dérivés de Charles Schwab.

L'indice de volatilité VIX a reculé de 4,38% sur la journée mais affiche un bond de près de 12% depuis lundi, même s'il reste en dessous de sa moyenne de long terme.   Suite...

 
LA CLÔTURE DES MARCHÉS AMÉRICAINS