Kiev prêt à accepter un prix de compromis sur le gaz

vendredi 13 juin 2014 13h10
 

par Pavel Polityuk

KIEV (Reuters) - L'Ukraine s'est déclarée prête vendredi à payer le gaz naturel qu'elle importe de Russie à un tarif de 326 dollars les mille mètres cubes, pour une période transitoire de dix-huit mois pendant laquelle des négociations se poursuivraient afin de régler le contentieux tarifaire entre les deux pays.

Le directeur général de la compagnie publique Naftogaz, Andreï Kobolev, a déclaré à des journalistes que ce prix - à mi-chemin des exigences des deux parties - avait été proposé par la Commission européenne, qui joue les médiatrices dans le conflit.

La Russie menace de couper lundi ses livraisons de gaz à l'Ukraine si Kiev ne commence pas d'ici là à rembourser ses dettes au groupe Gazprom.

Le commissaire européen à l'Energie Günther Oettinger espère que les négociations reprendront samedi mais le ministère russe de l'Energie a exclu d'avoir d'autres discussions avec Kiev et l'Union européenne avant la date butoir de lundi.

"Pour nous, la Commission européenne a proposé un compromis qui n'est pas mauvais", a déclaré Andreï Kobolev à la presse, semblant suggérer que Kiev paierait ce prix pendant 18 mois.

"L'Ukraine serait prête, dans le cadre d'un tel compromis, à payer ses factures en retard", a-t-il dit.

Il a toutefois estimé que ce prix restait "plutôt élevé" compte tenu de propositions qu'il dit avoir reçu d'autres compagnies gazières européennes qui proposeraient de livrer à l'Ukraine du gaz à un prix plus bas.

Il n'a pas donné de détails sur ces offres qu'il dit avoir sur son bureau.   Suite...

 
L'Ukraine s'est déclarée prête vendredi à payer le gaz naturel qu'elle importe de Russie à un tarif de 326 dollars les mille mètres cubes, pour une période transitoire de dix-huit mois pendant laquelle des négociations se poursuivraient afin de régler le contentieux tarifaire entre les deux pays. /Photo prise le 21 mai 2014/REUTERS/Gleb Garanich