La plupart des Bourses européennes clôturent en hausse

mardi 10 juin 2014 18h07
 

PARIS (Reuters) - A l'exception de Londres et de Madrid, les principales Bourses européennes ont terminé dans le vert mardi même si la séance a été plus hésitante que les précédentes, l'impact des annonces de la Banque centrale européenne (BCE) s'atténuant tandis que les valorisations des actions commencent à susciter des interrogations.

Le marché suisse s'est distingué, la hausse des grandes valeurs défensives helvétiques permettant à l'indice paneuropéen FTSEurofirst 300 de poursuivre sa progression.

À Paris, le CAC 40 a fini en hausse de 0,13% (+5,88 points) à 4.595,00 points. A Francfort, le Dax allemand a pris 0,2%, confortant son passage au-dessus de 10.000 points, tandis qu'à Londres, le FTSE-100 abandonnait 0,02%.

L'indice EuroStoxx 50 % a progressé de 0,26%, le FTSEurofirst 300 de 0,25%.

Le marché suisse s'est distingué par une hausse de 1,08%, emmenée par les poids lourds de la cote helvétique que sont Roche (+1,98%), Novartis (+1,95%), et Nestlé (+0,87%).

"La plupart des critères de valorisation suggèrent que les actions ne sont plus bon marché même si, à leur niveau actuel, elles ne sont pas tout à fait survalorisées. Les gens sont à l'affût de raisons d'acheter mais nous sommes optimistes sur la capacité des actions à poursuivre leur hausse", explique David Carter, responsable de la stratégie d'investissement de Lenox Wealth Advisors à New York.

L'EuroStoxx 50, qui a progressé de 5,4% sur les trois dernières semaines, grâce entre autres aux nouvelles mesures annoncées par la Banque centrale européenne (BCE) pour soutenir le crédit, est désormais "suracheté", ce qui pourrait conduire à une pays ou un repli à court terme.

A la baisse, Bank of Ireland a cédé 3,17% après la sortie de son capital de l'investisseur américain Wilbur Ross, qui en détenait encore 5,5%.

Gemalto (+1,98%) figure parmi les plus fortes hausses du FTSEurofirst 300 après l'annonce d'un contrat avec l'opérateur chinois China Telecom.   Suite...

 
LA CLÔTURE DES BOURSES EUROPÉENNES