Wall Street finit encore en hausse

lundi 9 juin 2014 22h24
 

NEW YORK (Reuters) - La Bourse de New York a terminé dans le vert lundi, soutenue entre autres par une nouvelle vague de fusions-acquisitions qui a permis à l'indice phare Standard & Poor's 500 et au Dow Jones d'inscrire de nouveaux records historiques.

L'indice Dow Jones des 30 principales valeurs de la cote a gagné 18,82 points, soit 0,11%, pour finir à 16.943,10. Le Standard & Poor's-500, principale référence de nombreux investisseurs, a pris 1,83 point (+0,09%) à 1.951,27 et le Nasdaq Composite a progressé de 14,84 points (+0,34%) à 4.336,24.

Le Dow a inscrit en séance un nouveau plus haut historique à 16.970,17 et le S&P-500 a fait de même à 1.955,55. Le S&P-500 enregistre ainsi sa onzième clôture positive en 13 séances et son septième record de clôture en huit journées de cotations.

L'indice VIX de volatilité du CBOE a rebondi de 2,7% après avoir touché vendredi son plus bas niveau depuis février 2007. Il continue d'évoluer près de 50% en dessous de sa moyenne historique, un niveau qui, pour certains observateurs, signifie que le marché ignore certains risques.

"Le soutien est assuré par le niveau extrêmement bas des rendements obligataires et par les mesures prises en Europe, qui privent les investisseurs de véritable alternative, de vraie raison de vendre les actions", explique Rick Meckler, président de LibertyView Capital Management.

IDENIX PREND 229% APRÈS SON RACHAT PAR MERCK

Toujours très riche, l'actualité des fusions-acquisitions (M&A) a continué d'animer la cote.

Idenix Pharma, un spécialiste du traitement de l'hépatite C, s'est envolé de 229% après l'annonce de son rachat par Merck & Co (+0,16%) pour 3,85 milliards de dollars.   Suite...

 
LA CLÔTURE DES MARCHÉS AMÉRICAINS