La BCE frappe fort pour tenter de sortir du marasme

jeudi 5 juin 2014 17h52
 

par John O'Donnell et Eva Taylor

FRANCFORT (Reuters) - La Banque centrale européenne (BCE) a annoncé jeudi un ensemble de mesures destinées à lutter contre la faiblesse de l'inflation, à relancer le crédit et à soutenir la reprise au sein de la zone euro, abaissant ses taux directeurs jusqu'à tester le passage en territoire négatif de son taux de dépôt et offrant aux banques de nouvelles facilités de refinancement à long terme.

La BCE a baissé ses taux directeurs à de nouveaux plus bas historiques afin de prévenir tout risque de déflation au sein de la zone euro et d'affaiblir le taux de change de l'euro.

Le taux de refinancement a été abaissé de 0,10 point à 0,15% tout comme le taux de la facilité de dépôt qui passe ainsi en territoire négatif, à -0,10%. Le taux de prêt marginal a été abaissé de 0,35 point, à 0,40%.

La BCE est ainsi la première des grandes banques centrales à se lancer dans l'aventure de taux négatifs, qui reviennent pratiquement à faire payer aux banques le fait de déposer une partie de leurs liquidités auprès de l'institut d'émission.

En revanche, elle n'est pas allée jusqu'à mettre en oeuvre un programme d'achats massifs d'actifs à l'instar de ceux déployés par la Réserve fédérale américaine, la Banque d'Angleterre ou la Banque du Japon.

Son président Mario Draghi n'a toutefois pas exclu de nouvelles mesures d'assouplissement si nécessaire.

Il a présenté un programme de refinancement ciblé de 400 milliards d'euros sur quatre ans afin d'inciter les banques à développer le crédit au secteur privé non financier de la zone euro.

"Nous sommes maintenant dans un monde totalement différent", a déclaré Draghi lors de la conférence de presse qui a suivi la réunion de politique monétaire de l'institution. Il a évoqué un environnement "d'inflation basse, de reprise fragile et de faible dynamisme de la monnaie et du crédit."   Suite...

 
La Banque centrale européenne, présidée par Mario Draghi, a annoncé jeudi un ensemble de mesures destinées à lutter contre la faiblesse de l'inflation, à relancer le crédit et à soutenir la reprise au sein de la zone euro, en abaissant ses taux directeurs jusqu'à tester le passage en territoire négatif de celui de dépôt et en offrant aux banques de nouvelles facilités de refinancement à long terme. /Photo prise le 5 juin 2014/REUTERS/Ralph Orlowski