La croissance faiblit dans la zone euro, la BCE va agir

mercredi 4 juin 2014 14h18
 

par Jonathan Cable

LONDRES (Reuters) - Les baisses de prix consenties par les entreprises de la zone euro n'ont pas empêché la croissance de s'essouffler en mai, une évolution qui accrédite l'hypothèse d'un assouplissement de la politique monétaire à la veille de la réunion de la Banque centrale européenne (BCE).

Les enquêtes de Markit auprès des directeurs d'achat (PMI) publiées mercredi montrent que, si l'activité est restée soutenue en zone euro, le rythme de croissance a ralenti, malgré un recul des prix à la production pour le 26e mois d'affilée.

"Les indices PMI restent corrects avec une certaine reprise dans la zone euro", note Annalisa Piazza chez Newedge Strategy.

"Ceci dit, ce constat de reprise modérée n'empêchera pas la BCE de justifier un nouvel assouplissement monétaire cette semaine", ajoute-t-elle.

L'annonce mardi d'une baisse inattendue de l'inflation en mai à 0,5% avait déjà renforcé la probabilité de voir la banque centrale annoncer des mesures jeudi.

Plusieurs sources avaient fait savoir le mois dernier à Reuters que la BCE préparait un ensemble de mesures susceptibles d'être annoncées à l'issue de sa réunion de juin, incluant la possibilité d'une baisse de ses trois taux directeurs et celle de mesures ciblées visant à favoriser le crédit aux petites et moyennes entreprises.

CROISSANCE TROP FAIBLE POUR RELEVER LES PRIX   Suite...

 
Le ralentissement de la croissance économique de la zone euro sur les trois premiers mois de 2014 a été confirmé par Eurostat, ce qui devrait renforcer les appels à une action vigoureuse de la Banque centrale européenne (BCE) cette semaine pour écarter le risque de déflation et lutter contre le chômage. /Photo d'archives/REUTERS/Kai Pfaffenbach