Sodexo confiant dans les pays émergents malgré le ralentissement

mardi 3 juin 2014 12h43
 

par Noëlle Mennella et Dominique Vidalon

PARIS (Reuters) - Sodexo continue de croire au fort potentiel des pays émergents dans tous les secteurs d'activité ou le groupe de restauration et de service intervient malgré le ralentissement observé en Chine et le fléchissement de la demande de ses clients dans le secteur minier.

Lors d'une interview accordée à Reuters, Michel Landel le directeur général de Sodexo a estimé qu'à moyen terme l'objectif du groupe dans cette partie du monde était une croissance organique "supérieure à 10%", comparée à celle de 7% enregistrée sur le premier semestre de l'exercice 2013-2014.

Le numéro deux mondial de la restauration collective derrière le britannique Compass a réalisé l'an dernier 21% de son chiffre d'affaires dans les pays émergents.

Cette part "devrait continuer à progresser", prévoit Michel Landel en soulignant que des pays comme le Brésil, la Chine, l'Inde constituent un "potentiel d'activité" dans tous les secteurs de prédilection de Sodexo, de l'entreprise à la santé en passant par les universités.

Prié de commenter l'impact sur l'activité de la crise du secteur minier en Afrique, au Moyen Orient, en Australie ainsi qu'en Amérique latine, Michel Landel s'est voulu rassurant en affirmant que Sodexo n'y avait pas perdu de contrats.

"Ce sont en fait des baisses de volume. Je ne suis pas du tout inquiet sur le moyen terme (...) car ces investissements repartiront un jour ou l'autre", a-t-il dit.

Sodexo, qui emploie 428.000 personnes dans le monde, gère des cantines et des services aussi bien pour les entreprises que pour l'armée, les écoles, les hôpitaux et les prisons.

L'activité de restauration, arrivée largement à maturité, compte encore pour 69% de ses ventes.   Suite...

 
Michel Landel, directeur général de Sodexo. Le numéro deux mondial de la restauration collective continue de croire au fort potentiel des pays émergents dans tous les secteurs d'activité ou le groupe de restauration et de service intervient malgré le ralentissement observé en Chine et le fléchissement de la demande de ses clients dans le secteur minier.  /Photo prise le 2 juin 2014/REUTERS/Charles Platiau