Wall Street termine peu changée et en ordre dispersé

lundi 2 juin 2014 22h23
 

NEW YORK (Reuters) - La Bourse de New York a terminé sans grand changement lundi mais au-dessus de ses plus bas du jour, la correction en cours de séance de l'indice ISM d'activité du secteur manufacturier ayant permis au marché de reprendre un peu de terrain.

L'indice Dow Jones a gagné 26,46 points, soit 0,16%, à 16.743,63 et le Standard & Poor's-500 a pris 1,40 point (+0,07%) à 1.924,97 tandis que le Nasdaq Composite reculait de 5,42 points (-0,13%) à 4.237,20.

Le marché s'était replié en matinée après l'annonce d'une baisse de l'indice d'activité ISM du secteur manufacturier en mai, à 53,2 après 54,9 en avril, et d'une croissance moins marquée qu'attendu des dépenses de construction. Mais l'indice ISM a été corrigé en début d'après-midi et le nouveau chiffre (55,4), supérieur au premier et proche du consensus, a rassuré en partie les investisseurs.

"Les gens restent à l'affût de signes de reprise économique et le chiffre initial de l'ISM a suscité des interrogations sur la vigueur de l'économie", explique John Carey, gérant de Pioneer Investment Management. "Cette révision nous donne de nouvelles raisons d'avoir confiance et il n'est pas surprenant de voir les actions se reprendre un peu."

Le Dow Jones et le S&P-500 ont touché de nouveaux plus hauts historiques en séance mais les volumes sont restés relativement peu nourris, signe du manque de conviction d'une partie des investisseurs.

L'indice de volatilité VIX, surnommé "l'indice de la peur" a fini en hausse de 1,75% mais reste proche de ses plus bas depuis 16 mois, ce qui a incité ces derniers jours certains observateurs, parmi lesquels des responsables de la Réserve fédérale, à mettre en garde contre une sous-estimation du risque sur le marché actions.

GOOGLE BAISSE, BROADCOM BONDIT

Aux valeurs, Google a pesé sur le Nasdaq, cédant 1,28%. Les services du groupe ont été perturbés ces derniers jours en Chine à l'approche du 25e anniversaire des manifestations de la place Tiananmen.   Suite...

 
LA CLÔTURE DES MARCHÉS AMÉRICAINS