BNP, menacé d'une amende record aux Etats-Unis, a chuté en Bourse

vendredi 30 mai 2014 17h57
 

par Alexandre Boksenbaum-Granier et Jean-Baptiste Vey

PARIS (Reuters) - BNP Paribas est tombée à un plus bas de huit mois et demi vendredi à la Bourse de Paris, où la valeur a accusé l'une des plus fortes baisses du CAC 40, au lendemain d'une information du Wall Street Journal selon laquelle la justice américaine réclamerait plus de 10 milliards de dollars (7,35 milliards d'euros) à la banque française.

D'après le Wall Street Journal, qui cite des sources proches des négociations, la justice américaine veut pousser BNP Paribas à payer plus de dix milliards de dollars pour solder l'enquête en cours sur des soupçons d'infraction aux sanctions contre l'Iran et plusieurs autres pays.

Cette amende constituerait l'un des montants les plus élevés jamais infligés à une banque, selon le quotidien américain précisant que l'établissement cherche à limiter cette amende à moins de huit milliards de dollars.

L'action BNP Paribas a reculé de 2,43% à 51,37 euros, après être tombé à 49,445 euros (-6%) en matinée, dans des volumes ayant représenté 3,6 fois ceux réalisés en moyenne sur une séance complète au cours des trois derniers mois sur NYSE Euronext.

L'indice phare de la place de Paris, le CAC 40, a perdu 0,24% dans des volumes équivalant à 1,1 fois leur moyenne quotidienne habituelle.

La valeur a accusé le recul le plus marqué des banques européennes, dont l'indice sectoriel Stoxx cède 0,22% en clôture provisoire.

RISQUE SUR LE RATIO DE SOLVABILITÉ   Suite...

 
BNP Paribas est lourdement sanctionné ce vendredi à la Bourse de Paris, au lendemain d'une information du Wall Street Journal selon laquelle la justice américaine réclamerait plus de 10 milliards de dollars (7,35 milliards d'euros) à la banque française. /Photo prise le 30 mai 2014/REUTERS/Charles Platiau