Le PIB américain s'est contracté, une première en trois ans

jeudi 29 mai 2014 15h51
 

par Lucia Mutikani

WASHINGTON (Reuters) - Les rigueurs de l'hiver ont eu raison de la croissance américaine en début d'année, le produit intérieur brut s'étant contracté de 1% au cours des trois premiers mois de 2014, mais de nombreux signes montrent que ce coup de frein n'augure en rien des perspectives réelles de la première économie mondiale.

Le PIB américain s'est contracté de 1,0% au premier trimestre, un rythme plus élevé que ce qu'attendaient les économistes, qui anticipaient une contraction de 0,5%, montre la deuxième estimation livrée jeudi par le département du Commerce.

C'est la première fois depuis le premier trimestre 2011 que l'économie américaine détruit de la richesse. Au quatrième trimestre 2013, l'expansion avait atteint le rythme de 2,6%.

Fin avril, la première estimation de la croissance du PIB était ressortie quasi nulle, à +0,1%, la plus faible depuis le premier trimestre 2012.

Les rendements des Treasuries ont légèrement baissé, tandis que les futures ont réduit leurs gains à Wall Street et que le dollar a reculé face à l'euro en réaction à ces chiffres.

Un hiver extrêmement froid et une moindre accumulation de stocks par les entreprises expliquent en grande partie ce chiffre. L'hiver rigoureux que viennent de vivre les Etats-Unis a eu des conséquences néfastes sur de nombreuses composantes de l'économie comme la production, reflet d'un plongeon de l'investissement en actifs immobilisés plus fort que ce qu'attendait Wall Street.

Certains économistes estiment que le froid, avec des températures qui ont approché en janvier les -40°C, dans certaines régions, a coûté 1,5 point de pourcentage à la croissance. Les chiffres du gouvernement ne donnent, eux, aucune estimation de l'impact hivernal.

Parmi les explications apportées à la contraction de l'économie, figure une moindre accumulation des stocks, établie en valeur à 49 milliards de dollars, un montant bien inférieur aux 87,4 milliards estimés fin avril et qui a coûté 1,62 point de pourcentage à la croissance.   Suite...

 
Le produit intérieur brut (PIB) des Etats-Unis s'est contracté de 1,0% au premier trimestre, un rythme plus élevé que ce qu'attendaient les économistes, montre la deuxième estimation livrée jeudi par le département du Commerce. /Photo d'archives/REUTERS/Lucas Jackson