Les valeurs à suivre à la mi-séance à la Bourse de Paris

mardi 27 mai 2014 13h24
 

PARIS (Reuters) - Les valeurs à suivre mardi à la Bourse de Paris, où l'indice CAC 40 évolue dans une fourchette très étroite comprise entre 4.511,46 points et son niveau actuel, qui est un nouveau plus haut de cinq ans demi (+0,06% à 4.529,62 points). Les marchés sont notamment portés par les opérations de fusion-acquisition et par la quasi-certitude de l'annonce de décisions majeures de la BCE la semaine prochaine.

* Les technologiques (+1,1%), les médias (+0,78%), les bancaires (+0,51%) et les assurances (+0,6%) sont en tête des hausses sectorielles en Europe.

A Paris, GEMALTO gagne 1,57% et signe la plus forte hausse du CAC 40. ALCATEL-LUCENT prend 1,2%.

Hors CAC 40, SOITEC s'adjuge 2,06%, DASSAULT SYSTEMES 2,08%, et UBISOFT, qui lance ce mardi son nouveau jeu vidéo WatchDogs, progresse de 1,59% tandis que GAMELOFT (-1,44%) trône sur les plus fortes baisses du SBF 120.

* ACCOR (+1,53%) signe la deuxième plus forte hausse du CAC 40. Le groupe a annoncé le rachat des murs de 97 hôtels en Europe pour environ 900 millions d'euros à des fonds à qui ils les avaient vendus dans les années 2000, afin d'appliquer à ces établissements sa stratégie de restructuration de son portefeuille d'actifs immobiliers.

* SOCIÉTÉ GÉNÉRALE gagne 0,84%, CRÉDIT AGRICOLE 0,86% et BNP PARIBAS 0,15%, AXA 0,8701%.

* INTERCONTINENTAL EXCHANGE GROUP (ICE) a annoncé son intention d'introduire en Bourse Euronext sur Euronext Paris, Euronext Amsterdam et Euronext Bruxelles. L'opération consistera en une offre au public et un placement privé. Mais, avant l'IPO un groupe d'investisseurs, dont BNP PARIBAS SOCIÉTÉ GÉNÉRALE, ING, la BPI et la CDC, prendrait environ 33% du capital   Suite...

 
A la mi-séance, Club Méditerranée gagne 1,25% quand le CAC avance de 0,06%. Les fonds Strategic Holdings et Investindustrial de l'homme d'affaires italien Andrea Bonomi se sont réservés lundi la possibilité de déposer une offre de rachat sur le groupe, cible d'une OPA du fonds Ardian et du chinois Fosun. /Photo d'archives/REUTERS/Charles Platiau