May 27, 2014 / 8:34 AM / 3 years ago

Le Qatar s'ouvre davantage aux capitaux étrangers

2 MINUTES DE LECTURE

Vue de Doha. Le Qatar va autoriser les entreprises cotées à la Bourse de Doha à relever à 49% le plafond des participations détenues par des investisseurs étrangers. /Photo d'archives/Fadi Al-Assaad

DUBAI (Reuters) - Le Qatar va autoriser les entreprises cotées à la Bourse de Doha à relever à 49% le plafond des participations détenues par des investisseurs étrangers, décision susceptible d'attirer encore plus de capitaux sur un marché en pleine expansion.

Cette décision, publiée mardi dans un document boursier, intervient quelques jours avant l'officialisation de la décision du gérant d'indices boursiers MSCI de promouvoir la Bourse du Qatar dans la catégorie marchés émergents.

Selon les instructions de l'émir cheikh Tamim ben Hamad al Thani, les ressortissants des autres pays du Conseil de coopération du Golfe, soit le Koweït, l'Arabie saoudite, Oman, Bahreïn et les Emirats arabes unis, seront soumis aux mêmes règles que les Qataris. Les investisseurs des autres pays pourront pour leur part détenir désormais jusqu'à 49% du capital d'une société qatarie.

Jusqu'à présent, les investissements étrangers dans le capital des entreprises du Qatar étaient restreints à 25%, un plafond cependant déjà dépassé par certaines sociétés de l'émirat.

Matt Smith, Patrick Vignal pour le service français, édité par Wilfrid Exbrayat

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below