Pfizer abandonne son projet de rachat d'AstraZeneca

lundi 26 mai 2014 17h52
 

par Ben Hirschler et Bill Berkrot

LONDRES/NEW YORK (Reuters) - Pfizer a annoncé lundi l'abandon de son projet de rachat d'AstraZeneca pour près de 70 milliards de livres (86,4 milliards d'euros), jetant l'éponge face à l'opposition de sa cible moins de deux heures avant l'échéance que lui imposait la Grande-Bretagne.

Le numéro un américain du médicament avait jusqu'à 17h00 heure de Londres (16h00 GMT) pour présenter une offre ferme ou renoncer, conformément au droit des OPA britannique.

La majeure partie des observateurs s'attendaient à le voir renoncer après le rejet de sa dernière proposition, de 55 livres par action. Pfizer s'était en effet engagé à ne pas lancer une offre hostile.

"Après le rejet de la proposition par le conseil d'administration d'AstraZeneca, Pfizer annonce qu'il n'a pas l'intention de faire une offre sur AstraZeneca", a déclaré le groupe américain dans un bref communiqué.

Un rachat d'AstraZeneca par Pfizer aurait constitué la plus grosse opération de fusion-acquisition jamais lancée sur le marché de la pharmacie.

"Nous continuons de penser que notre dernière proposition était convaincante et qu'elle intégrait pleinement la valeur d'AstraZeneca sur la base des informations dont nous disposions", a déclaré Ian Read, le PDG de Pfizer.

De son côté, AstraZeneca a salué la décision de son prétendant malheureux et réaffirmé sa volonté de conserver son indépendance.

La réglementation britannique prévoit qu'AstraZeneca peut prendre l'initiative de relancer les discussions avec Pfizer après un délai de trois mois. Pfizer devra quant à lui attendre six mois pour soumettre de lui-même une éventuelle nouvelle proposition.   Suite...

 
Pfizer renonce à présenter une offre formelle de rachat d'AstraZeneca pour 70 milliards de livres (86,4 milliards d'euros), un projet qui se heurtait à l'opposition de sa cible. /Photo prise le 19 mai 2014/REUTERS/Phil Noble