L'Unedic prédit une hausse du chômage en 2014-2015

jeudi 22 mai 2014 19h49
 

PARIS (Reuters) - L'Unédic, l'organisme gestionnaire de l'assurance chômage en France a révisé à la baisse jeudi ses prévisions de déficit et de dette pour 2014, 2015 et 2016, malgré la poursuite de l'augmentation du nombre de chômeurs cette année et la suivante.

Selon l'Unedic, les demandeurs d'emploi de catégorie A (sans aucune activité) augmenteront de 103.000 en 2014 et de 60.100 en 2015, à un rythme inférieur à 2013 (+ 174.800) mais nettement plus élevé que dans les prévisions de janvier dernier.

Le relèvement de 63.000 à 103.000 de la prévision pour 2014 s’explique surtout par un mauvais premier trimestre, avec 42.000 demandeurs d'emplois supplémentaires, a précisé la direction de l’Unedic lors d’une conférence de presse.

De même, toutes catégories confondues, le nombre de demandeurs d'emploi augmenterait de 120.300 en 2014 et 133.900 en 2015, après 232.000 en 2013.

Du coup, le taux de chômage au sens du Bureau international du travail (BIT) remonterait à 10% en 2014 après 9,8% fin 2013 et se stabiliserait à 10% l'an prochain.

Si l'Unedic prévoit la suppression nette de 27.400 affiliés à l'assurance chômage en 2014, la tendance devrait cependant s'inverser en 2015, avec la création de 66.400 postes.

La mise en oeuvre de nouvelles règles négociées en mars par les partenaires sociaux permettra malgré tout aussi de réduire le déficit de l'assurance chômage de 300 millions d'euros en 2014 par rapport à 2013, dont 210 millions de dépenses en moins et 90 millions de recettes en plus.

STABILISATION DU DÉFICIT EN 2015   Suite...

 
L'Unedic a révisé à la baisse jeudi ses prévisions de déficit et d'endettement pour 2014, 2015 et 2016, malgré la poursuite de l'augmentation du nombre de chômeurs cette année et la suivante. L'organisme gestionnaire prévoit  103.000 demandeurs d'emploi de catégorie A (sans aucune activité) de plus en 2014. /Photo prise le 26 mars 2014/REUTERS/Christian Hartmann