May 22, 2014 / 8:09 AM / 3 years ago

Croissance stable du secteur privé en Allemagne en mai

2 MINUTES DE LECTURE

Le secteur privé a poursuivi sa croissance en mai en Allemagne, sans qu'elle accélère, ce qui laisse penser que la première économie européenne aura encore connu une croissance au deuxième trimestre, selon l'indice Markit des directeurs d'achats (PMI). /Photo d'archives/Kai Pfaffenbach

BERLIN (Reuters) - Le secteur privé a poursuivi sa croissance en mai en Allemagne, sans qu'elle accélère, ce qui laisse penser que la première économie européenne aura encore connu une croissance au deuxième trimestre.

L'indice Markit des directeurs d'achats (PMI) composite, qui suit les évolutions à la fois de l'industrie et des services, ressort à 56,1 en version flash en mai, identique à la version définitive de l'indice d'avril.

C'est le 13e mois d'affilée que cet indice est au-dessus de la barre des 50 qui délimite croissance et contraction économiques.

Le sous-indice composite de l'emploi s'inscrit à 53,0, au plus haut depuis la fin 2011, contre 51,9 en avril.

L'indice des services est à un pic de 35 mois de 56,4 contre 54,7 en avril (consensus: 54,5), tandis que l'indice manufacturier recule à 52,9 contre 54,1 (consensus: 54,0).

L'Allemagne a eu une croissance de 0,8% au premier trimestre, la plus forte en trois ans. Rob Dobson, économiste de Markit, pense que la croissance diminuera peut-être légèrement, autour de 0,7% au deuxième trimestre.

Berlin table sur 1,8% de croissance en 2014 et de 2,0% en 2015.

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below