PSA pourrait ne pas poursuivre avec Mitsubishi dans l'électrique

mercredi 21 mai 2014 15h00
 

par Gilles Guillaume

PARIS (Reuters) - PSA Peugeot Citroën décidera dans les 12 prochains mois s'il continue à collaborer avec le groupe japonais Mitsubishi dans les voitures électriques, a déclaré mercredi le président du directoire Carlos Tavares, toujours occupé à passer au crible la stratégie du groupe dans le cadre de son redressement financier.

Contrairement à Renault, PSA a donné jusqu'ici la priorité à l'hybride diesel. Dans l'électrique, il compte actuellement au catalogue deux petites voitures dérivées d'un modèle Mitsubishi et importées du Japon, ainsi que deux fourgonnettes développées avec son partenaire japonais et assemblées en Espagne.

"Nous allons devoir définir une stratégie pour continuer à offrir aux consommateurs des véhicules électriques, cette stratégie n'est pas arrêtée, nous n'avons pas encore eu le temps d'aborder ce sujet", a dit Carlos Tavares à la Commission des Affaires économiques de l'Assemblée nationale.

"Je pense que c'est une stratégie qui sera reconstruite dans les douze prochains mois, et la question se posera de savoir: est-ce qu'on les développe tout seul, en partenariat, où est-ce qu'on va les fabriquer?", a-t-il ajouté.

Carlos Tavares, à la tête du constructeur depuis le 31 mars, a souligné que le yen fort était un paramètre important de l'équation.

Le plan stratégique "Back in the race" élaboré par l'ancien numéro deux de Renault vise à simplifier la gamme de voitures du groupe, renforcer les économies et réduire les stocks. Cette stratégie "frugale" doit notamment permettre à PSA de renouer avec un free cash flow positif de deux milliards d'euros cumulés sur les trois années 2016, 2017 et 2018.

"Il va sans dire que si nous rencontrons la possibilité de le faire avant, nous le ferons avant et ce sera évidemment un point positif pour tout le monde", a-t-il précisé.

  Suite...

 
PSA Peugeot Citroën décidera dans les 12 prochains mois s'il continue à collaborer avec le groupe japonais Mitsubishi dans les voitures électriques, a déclaré mercredi à la Commission des Affaires économiques de l'Assemblée nationale le président du directoire du constructeur Carlos Tavares, toujours occupé à passer au crible la stratégie du groupe dans le cadre de son redressement financier. /Photo prise le 21 mai 2014/REUTERS/Jacky Naegelen