20 mai 2014 / 17:59 / il y a 3 ans

Goldman Sachs met en vente sa filiale d'entrepôts de métaux

Goldman Sachs Group a mis en vente sa filiale d'entreposage de métaux acquise il y a quatre ans, s'alignant ainsi sur d'autres grandes banques de Wall Street qui se désengagent du négoce physique de matières premières sur fond de controverse et de durcissement de réglementation. /Photo prise le 16 juillet 2013/Brendan McDermid

NEW YORK (Reuters) - Goldman Sachs Group a annoncé mardi avoir mis en vente sa filiale d'entreposage de métaux acquise il y a quatre ans, s'alignant ainsi sur d'autres grandes banques de Wall Street qui se désengagent du négoce physique de matières premières sur fond de controverse et de durcissement de réglementation.

Un porte-parole du groupe a précisé à Reuters que Goldman avait décidé d'explorer la possibilité d'une vente après avoir reçu des manifestations d'intérêt d'acquéreurs potentiels.

Une source avait auparavant indiqué à Reuters que Goldman, l'un des seuls grands acteurs bancaires des marchés de matières premières qui ne s'en était pas désengagé ces derniers mois, avait contacté lundi des candidats potentiels à la reprise de sa filiale Metro International Trade Services basée à Detroit.

Une deuxième source a dit que sa société avait fait l'objet d'une approche informelle de Goldman au sujet d'une transaction sur Metro.

Après une année d'hésitations marquée par la tenue puis la suspension de discussions, cette démarche semble sceller le sort de Metro, une vache à lait pour Goldman mais qui est devenue l'objet de plaintes et d'une attention accrue des autorités de régulation comme des médias.

Le nom des repreneurs éventuels n'a pas été communiqué mais une des sources a dit qu'il s'agissait de sociétés aux Etats-Unis et à l'étranger, des banques ou des entreprises spécialisées dans le négoce ou le stockage de matières premières. Goldman avait acquis Metro il y a quatre ans pour quelque 550 millions de dollars.

Des polémiques largement médiatisées sur les pratiques de stockage des métaux par les grandes banques de Wall Street ont provoqué un durcissement de la réglementation aux Etats-Unis. En conséquence, JP Morgan & Chase et Morgan Stanley ont décidé de céder tout ou partie de leurs activités physiques dans les matières premières.

Des responsables de Goldman ont dit que la banque restait déterminée à conserver ses activités de trading dans les "commodities".

Josephine Mason, Véronique Tison pour le service français

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below