La fermeture de l'usine Opel de Bochum coûterait 550 millions

vendredi 16 mai 2014 17h46
 

FRANCFORT (Reuters) - La fermeture de l'usine d'Opel, filiale de General Motors, à Bochum (Allemagne) devrait coûter au moins 550 millions d'euros, a-t-on appris vendredi auprès de deux sources proches du dossier.

Le seul coût des indemnités de licenciement et des départs anticipés à la retraite pour les 3.300 employés de l'usine d'assemblage représentera environ 550 millions d'euros, ont dit ces sources.

Le nettoyage du site et le transfert des outils de production du modèle Zafira à l'usine de Rüsselsheim, également en Allemagne, constitueront également des dépenses importantes.

Opel n'a pas souhaité commenté ces informations.

Le quotidien allemand Frankfurter Allgemeine Zeitung a rapporté vendredi que la direction d'Opel avait approuvé une restructuration à hauteur de 550 millions d'euros.

Selon le journal, le contrat du président du directoire d'Opel, Karl-Thomas Neumann, a été prolongé jusqu'en septembre 2018.

En octobre 2013, Dan Ammann, l'actuel président de General Motors, avait déclaré que le constructeur intégrerait des coûts de restructurations "importants" pour la fermeture de l'usine d'assemblage de Bochum d'ici la fin 2014.

Il avait annoncé que 2014 serait une "année de transition" en Europe, où le groupe espère renouer avec les bénéfices en 2016 après plus d'une décennie de pertes.

Opel avait approuvé en avril 2013 la fermeture de cette usine et entamé des négociations sur les indemnités versées aux salariés.

(Jan Schwartz, Mathilde Gardin pour le service français, édité par Marc Angrand)

 
La fermeture de l'usine d'Opel, filiale de General Motors, à Bochum (Allemagne) devrait coûter au moins 550 millions d'euros, a-t-on appris vendredi auprès de deux sources proches du dossier. /Photo d'archives/REUTERS/Ina Fassbender