Les valeurs à suivre à la mi-séance à la Bourse de Paris

vendredi 16 mai 2014 12h59
 

PARIS (Reuters) - Les valeurs à suivre vendredi à la Bourse de Paris, en baisse à la mi-journée sur fond d'interrogations concernant la situation économique européenne, même si la perspective d'une consolidation dans le secteur télécoms français atténue les flux vendeurs.

A 12h30, l'indice CAC 40 perd 0,44% à 4.425,46 points, l'indice phare de la place de Paris ne parvenant pas à sortir d'un canal compris entre 4.400 et 4.500 points dans lequel il évolue depuis plusieurs semaines.

* Le SECTEUR DES TELECOMS est à l'honneur avec la perspective d'une nouvelle consolidation du secteur autour de Bouygues Telecom, filiale de BOUYGUES (+3,28%, plus forte hausse du CAC 40), après le rachat de SFR par NUMERICABLE.

Selon des sources au fait du dossier, confirmant des informations du journal Les Echos, ORANGE (+0,65%) mène des discussions avec son concurrent Bouygues Telecom portant entre autres sur l'opportunité d'un rapprochement capitalistique.

ILIAD gagne 5,92%, plus forte hausse du SBF 120. La maison mère de Free, qui a continué de gagner des parts de marché dans le mobile au premier trimestre, reste perçue comme le grand gagnant de la consolidation du secteur, soit en reprenant le réseau mobile de Bouygues pour que les régulateurs donnent leur feu vert à un rapprochement d'Orange et Bouygues Telecom, soit en rachetant directement Bouygues Telecom.

De son côté, le câblo-opérateur NUMERICABLE (+1,5%) a annoncé entrer en négociations exclusives en vue de racheter Virgin Mobile dans le cadre d'une opération qui valoriserait l'opérateur télécoms virtuel à 325 millions d'euros.

* TOTAL (+0,94%) choisira son prochain président en interne, a déclaré l'actuel PDG du groupe pétrolier, Christophe de Margerie, dont le mandat s'achèvera en 2015.   Suite...

 
Le secteur des télécoms est à l'honneur à la mi-séance à la Bourse de Paris avec la perspective d'une nouvelle consolidation du secteur autour de Bouygues Telecom, filiale de Bouygues (+3,28%, plus forte hausse du CAC 40), après le rachat de SFR par Numericable.  Vers 12h30, le CAC recule, lui, de 0,44%. /Photo prise le 16 mai 2014/REUTERS/Charles Platiau