Cinq offres de reprise pour le groupe d'habillement Vivarte

mercredi 14 mai 2014 16h22
 

par Pascale Denis

PARIS (Reuters) - Vivarte, qui réclame à ses créanciers un abandon de dettes de quelque 2,3 milliards d'euros, a annoncé mercredi avoir reçu cinq offres de restructuration de sa dette, ouvrant la voie à une possible reprise du géant français de l'habillement.

Le groupe d'habillement, propriétaire de La Halle aux Vêtements, Naf Naf, Kookaï ou André, a indiqué avoir reçu, le 9 mai dernier, une offre des fonds Alcentra et Hayfin, associés au Credit Suisse Asset Management (filiale de gestion de la banque suisse), une offre des fonds Angelo Gordon, Avenue Capital et Sankaty Advisors, une autre de Golden Tree, ICG, Oaktree, Canyon et Babson and Oak Hill, une d'Elliot Advisor (UK) Limited et une dernière offre de Park Square.

Ces offres fermes, dont la teneur n'a pas été précisée, "illustrent l’intérêt des prêteurs pour la stratégie de modernisation et de développement menée par le management", indique le groupe dans un communiqué.

Plombé par une dette d'acquisition de 2,8 milliards d'euros, Vivarte a suspendu ses remboursements et s'est engagé en mars dernier dans une procédure de conciliation avec un administrateur judiciaire afin de trouver un accord avec ses créanciers.

Pas moins de 170 fonds détiennent sa dette et ils devront trouver un accord d'ici juin, dans le cadre d'une procédure menée par l'administratrice Hélène Bourbouloux.

Les discussions, qualifiées de "constructives" se poursuivent et "l’agenda de la conciliation avance vers le prochain objectif de la fin juin", ajoute le groupe.

La dette de Vivarte, qui compte parmi les plus gros LBO européens, avait été contractée par Charterhouse pour le rachat de l'entreprise en 2007, avant l'éclatement de la crise, et s'échange aujourd'hui avec une décote de 60% par rapport au pair.

  Suite...