La BCE appelle les banques à participer à la reprise économique

mercredi 14 mai 2014 15h57
 

par Annika Breidthardt

FRANCFORT (Reuters) - Des responsables de la Banque centrale européenne ont souligné mercredi l'importance pour la relance de l'économie de la zone euro que les banques répondent à la demande croissante de crédit, tout en laissant entendre que la BCE pourrait envisager des nouvelles injections de liquidités dans le système.

Yves Mersch, membre du directoire de la BCE, a déclaré que la banque centrale préparait plusieurs instruments à utiliser au cas où elle déciderait de prendre de nouvelles mesures de politique monétaire à sa réunion de juin, en saluant, comme son collègue Peter Praet, la reprise progressive de la demande de crédit.

"Nous avons constaté que la demande de crédit progressait à nouveau. Cela pourrait déboucher sur une pénurie d'offre", a dit Yves Mersch lors d'une conférence, tout en appelant les banques à jouer leur rôle dans la reprise et à distribuer des prêts.

Dans une interview à Die Zeit, Peter Praet a lui aussi indiqué que la BCE préparait un ensemble de mesures pour sa réunion de juin, dont l'octroi aux banques d'un nouveau programme de prêts à plus long terme (LTRO), éventuellement assortis de certaines conditions.

"Il est très important pour la reprise économique que les banques répondent également à cette demande (croissante de crédit)", a-t-il déclaré à l'hebdomadaire allemand.

La BCE a injecté plus de 1.000 milliards d'euros fin 2011 et début 2012 dans le système bancaire en mal de refinancement. Ces prêts arrivent à échéance au début de l'an prochain mais les banques en ont remboursé plus de la moitié par anticipation.

Ces commentaires de deux membres du directoire de la BCE ont été faits après que des sources ont indiqué à Reuters que les projets de la BCE incluaient des mesures ciblées visant à favoriser le crédit aux petites et moyennes entreprises.

  Suite...

 
Des responsables de la Banque centrale européenne ont souligné mercredi l'importance pour la relance de l'économie de la zone euro que les banques répondent à la demande croissante de crédit, tout en laissant entendre que la BCE pourrait envisager des nouvelles injections de liquidités dans le système.  /Photo prise le 26 avril 2014/REUTERS/Dado Ruvic