Transdev en voie de reprendre en main la SNCM

lundi 12 mai 2014 20h05
 

par Jean-François Rosnoblet

EILLE (Reuters) - La direction de la Société nationale Corse Méditerranée (SNCM) n'a pas été reconduite lundi lors du conseil de surveillance de la compagnie maritime en difficulté, ouvrant la voie à une reprise en main par l'actionnaire majoritaire Transdev.

Les six administrateurs de Transdev, co-entreprise entre la Caisse des dépôts et Veolia, avec 66% du capital, ont voté contre la reconduction du président du directoire, Marc Dufour, dont le mandat arrive à son terme à la fin du mois.

Transdev a déclaré dans un communiqué qu'elle ferait "connaître rapidement le nom du remplaçant qu'elle proposera" au conseil de surveillance prévu le 28 mai prochain.

"Nous souhaitons permettre à la SNCM de se construire un avenir, qui ne soit ni la liquidation, ni la fuite en avant. Nous allons donc désormais pouvoir travailler sereinement dans l'intérêt de la compagnie, de ses salariés et de ses clients", a déclaré Jean-Marc Janaillac, PDG de Transdev.

L'entreprise annonce vouloir "engager un travail avec l'ensemble des parties prenantes afin de construire un projet industriel reposant sur un diagnostic réaliste de la situation économique et juridique de la compagnie".

"En l'état actuel de sa trésorerie, et compte tenu des prévisions qui ont été communiquées, la question n’est pas de placer la SNCM en redressement judiciaire, mais de réunir l’ensemble des conditions qui lui permettront d’assurer son avenir", ajoute le communiqué de Transdev.

FIN DU BRAS DE FER   Suite...

 
La direction de la Société nationale Corse Méditerranée (SNCM) n'a pas été reconduite lundi lors du conseil de surveillance de la compagnie maritime en difficulté, ouvrant la voie à une reprise en main par l'actionnaire majoritaire Transdev. /Photo prise le 31 mars 2014/REUTERS/Jean-Paul Pélissier