12 mai 2014 / 11:20 / il y a 3 ans

Les Bourses européennes en hausse à la mi-séance

Les Bourses européennes sont en hausse à la mi-séance, malgré les inquiétudes persistantes liées à la situation en Ukraine. À Paris, vers 11h00 GMT, le CAC 40 gagnait 0,15% % à 4.484,18 points. À Francfort, le Dax prenait près de 1% et à Londres, le FTSE 0,9%. /Photo d'archives/Ralph Orlowski

PARIS (Reuters) - Les Bourses européennes sont en hausse à mi-séance et Wall Street est attendue dans le vert, malgré les inquiétudes persistantes liées à la situation en Ukraine.

Les autorités séparatistes de la région de Louhansk, dans l'est du pays, ont annoncé leur volonté de demander aux Nations unies de reconnaître leur indépendance, ajoutant qu'elles ne participeraient pas à la présidentielle du 25 mai, a rapporté l'agence RIA au lendemain du référendum d'auto-détermination que Kiev avait par avance déclaré nul.

Les ministres européens des Affaires étrangères pourraient décider dans la journée de nouvelles sanctions visant des responsables russes.

À Paris, vers 11h00 GMT, le CAC 40 gagnait 0,15% % à 4.484,18 points. À Francfort, le Dax prenait près de 1% et à Londres, le FTSE 0,9%. L'indice paneuropéen EuroStoxx 50 avançait de 0,55% et le FTSEurofirst 300 de 0,57%.

Les futures sur indices new-yorkais signalent une ouverture de Wall Street en hausse de 0,3% à 0,5%.

En Europe, les valeurs minières sont recherchées après le relèvement de la recommandation de JPMorgan sur le secteur, la banque évoquant entre autres éléments favorables des signes de rebond de l'activité en Chine, premier consommateur mondial de métaux. Rio Tinto et BHP Billiton gagnent respectivement 4,1% et 2,5% et l'indice Stoxx des ressources de base prend 2,4%.

Autre compartiment entouré : celui des technologiques, qui avance de 1,42%. Alcatel-Lucent gagne 3,33% et STMicroelectronics 1,8%.

Alstom s'adjuge 2,83% après les déclarations de François Hollande et Angela Merkel ce week-end laissant espérer une offre de Siemens sur le groupe français face à celle de General Electric.

Allied Irish Banks prend 4,5% après l'annonce de son retour à la rentabilité au premier trimestre.

A la baisse, BSkyB cède 2,4% après l'annonce de discussions avec 21st Century Fox en vue d'un éventuel regroupement des activités européennes de télévision payante de l'empire Murdoch.

L'euro se stabilise autour de 1,3760 dollar, confirme son repli mais sur un rythme nettement plus lent que celui observé jeudi et vendredi après la conférence de presse de Mario Draghi, le président de la BCE. Vitor Constancio et Ewald Nowotny, deux autres dirigeants de l'institution ont de nouveau laissé entendre ce lundi qu'elle ne tolérerait pas une inflation durablement faible.

Sur le marché pétrolier, le Brent a repassé la barre des 108 dollars le baril à la faveur des tensions en Ukraine, malgré les propos du ministre saoudien du Pétrole sur la capacité de son pays à augmenter son offre de brut en cas de besoin.

Marc Angrand pour le service français, édité par Véronique Tison

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below