GDF Suez remporte un appel d'offres pour l'éolien en mer

mercredi 7 mai 2014 20h04
 

PARIS (Reuters) - Le consortium emmené par GDF Suez a remporté l'appel d'offres pour la construction et l'exploitation d'éoliennes au large du Tréport et de Noirmoutier, a annoncé mercredi la ministre de l'Ecologie et de l'Energie, Ségolène Royal.

Il construira 124 éoliennes au large du Tréport (Seine-Maritime) d'une part, de l'île d'Yeu et de Noirmoutier (Vendée) d'autre part pour une capacité totale de 1.000 mégawatts (MW), équivalant à la puissance d'un réacteur nucléaire, pour un coût total de 4 milliards d'euros.

GDF Suez, en partenariat avec le portugais EDP Renewables et le français Neoen Marine, s'appuiera sur une nouvelle turbine de 8 MW développée par Areva.

Pour ce deuxième appel d'offres lancé en France pour des éoliennes en mer, ce consortium était face à un autre emmené par EDF. EDF Energies nouvelles, en partenariat avec l'allemand WDP offshore, avait proposé une turbine développée par Alstom d'une puissance de 6 MW.

"Je souhaite que nous puissions disposer d'une capacité de production électrique en mer de 6.000 MW en 2020, ce qui permettra de couvrir 3,5% de notre consommation d'électricité", a déclaré Ségolène Royal lors d'une conférence de presse, contre 3.000 sur les appels d'offres attribués à ce jour.

"Ma volonté est de faire en sorte que la France soit une des premières puissances écologiques d'Europe, elle en a les moyens, la capacité, les compétences", a-t-elle ajouté.

Interrogée sur les raisons du choix de GDF Suez, Ségolène Royal a souligné que la course avait été serrée et qu'elle avait suivi l'avis de la Commission de régulation de l'énergie.

Le consortium emmené par GDF Suez misait surtout sur sa turbine de 8 MW – contre six pour celle d’Alstom –, qui permettra d’implanter 30 % d’éoliennes de moins que son concurrent, pour une production d’électricité équivalente.

  Suite...

 
Le PDG de GDF Suez Gérard Mestrallet et la ministre de l'Ecologie et de l'Energie Ségolène Royal lors d'une conférence de presse mercredi à Paris. Le consortium emmené par GDF Suez a remporté l'appel d'offres pour la construction et l'exploitation d'éoliennes au large du Tréport et de Noirmoutier et construira donc 124 éoliennes pour une capacité totale de 1.000 mégawatts (MW), équivalant à la puissance d'un réacteur nucléaire, pour un coût total de 4 milliards d'euros. /Photo prise le 7 mai 2014/REUTERS/Charles Platiau