Les Bourses européennes toujours dans le rouge à la mi-séance

mercredi 7 mai 2014 13h29
 

PARIS (Reuters) - Les Bourses européennes restaient installées dans le rouge mercredi à la mi-journée, mais avec des variations relativement modestes, affectées par les dégagements qui ont affecté Wall Street la veille et par les risques de guerre civile en Ukraine, dont la situation commence à avoir des répercussions sur certaines valeurs européennes comme Société Générale ou Carlsberg, parmi les très nombreuses à avoir publié leurs trimestriels dans la matinée.

L'évolution des futures sur indices laissait prévoir une ouverture indécise à Wall Street, avec peut-être une baisse plus nette pour le Nasdaq.

En Europe, l'indice CAC 40 laissait 0,10% à 4.423,45, tandis que le FTSE lâchait 0,37% et le Dax 0,12%. L'indice de la zone euro EuroStoxx 50 perdait 0,2% et le FTSEurofirst 300 0,24%.

Société générale a estimé mercredi que ses perspectives restaient favorables en Russie après avoir publié des résultats trimestriels marqués par une importante dépréciation dans ce pays, notamment en raison de la situation en Ukraine.

La volatilité des taux de change, et notamment la baisse du rouble russe, ont pesé sur les résultats du brasseur danois Carlsberg au premier trimestre et l'ont conduit à revoir en baisse ses attentes pour l'ensemble de l'année.

"Il fallait s'attendre à ces avertissements et il y en aura d'autres sans doute", a dit Markus Huber (Preregrine & Black). "Il sera important de voir si d'autres secteurs lanceront des avertissements eux aussi et en particulier l'automobile pour laquelle la Russie est un marché très important".

Dans ce secteur précisément, Fiat Chrysler chute de 8,7%, plus forte baisse de l'indice FTSEurofirst 300, son plan stratégique suscitant le scepticisme des investisseurs.

En revanche, Crédit Agricole (+4,32%) est la plus forte hausse de l'indice paneuropéen. La banque a annoncé une hausse de près de 30% de son bénéfice net au premier trimestre grâce notamment à la baisse significative de ses provisions pour risque de crédit.

Siemens, qui a dévoilé mardi soir un plan stratégique très attendu et veut prendre tout son temps pour étudier Alstom, gagne 1,24%, deuxième plus forte hausse de l'EuroStoxx 50.   Suite...

 
Les Bourses européennes restaient installées dans le rouge mercredi à la mi-journée, mais avec des variations relativement modestes. Le CAC 40 laissait 0,10% à 4.423,45, tandis que le FTSE lâchait 0,37% et le Dax 0,12%. /Photo d'archives/REUTERS/Charles Platiau