Alstom étudie une alliance avec GE dans la signalisation

mercredi 7 mai 2014 15h29
 

par Benjamin Mallet et Natalie Huet

PARIS (Reuters) - Alstom a annoncé mercredi son intention de discuter d'une alliance dans la signalisation ferroviaire avec l'américain General Electric, déjà candidat au rachat des activités du groupe français dans l'énergie.

Le fabricant d'équipements électriques et ferroviaires, dont les résultats ont reculé au cours de l'exercice clos fin mars, a cependant souligné qu'il était nettement moins intéressé par les locomotives de fret de GE, que le gouvernement français a pourtant demandé au géant américain de céder afin de renforcer Alstom Transport. et

"Mon intérêt porte beaucoup plus sur les activités de signalisation qu'une diversification dans un métier dans lequel nous ne sommes pas", a dit le PDG d'Alstom, Patrick Kron, lors d'une conférence téléphonique.

Selon l'Etat toutefois, un renforcement d'Alstom dans la signalisation ne permet pas à lui seul d'assurer la pérennité de la branche transport.

"La signalisation (...) ça ne suffit pas", résume-t-on de source gouvernementale.

Alstom a officialisé fin avril un projet de vente à GE de ses activités dans l'énergie pour 12,35 milliards d'euros en numéraire, en se donnant un mois pour examiner l'offre ferme du groupe américain et sans exclure une contre-offensive de l'allemand Siemens, auteur jusqu'ici d'une simple déclaration d'intention.

La veille, les trois opérateurs publics de transport – RATP, Réseau Ferré de France (RFF) et SNCF - sont montés au créneau, soulignant "qu'une approche européenne" méritait toute l'attention de l'Etat et d'Alstom. Le président de Siemens a de son côté fait savoir mercredi qu'il avait discuté des risques et des avantages d'une offre avec la chancelière Angela Merkel, elle-même plutôt favorable à une opération franco-allemande, tout en soulignant qu'il ne se laisserait pas forcer la main.

Patrick Kron a déclaré que si le projet avec GE était approuvé par le conseil d'Alstom, les actionnaires du groupe français devraient être consultés "à l'automne", en septembre ou en octobre a priori.   Suite...

 
Patrick Kron, PDG d'Alstom. Le groupe a annoncé mercredi des résultats et des prises de commandes en baisse au titre de son exercice 2013-2014, mais le groupe a vu ses marges progresser dans sa branche transport, sur laquelle il envisage de se recentrer.  /Photo prise le 7 mai 2014/REUTERS/Philippe Wojazer