Les principales Bourses européennes ont terminé dans le rouge

mardi 6 mai 2014 18h20
 

PARIS/BRUXELLES (Reuters) - Les principales Bourses européennes ont terminé dans le rouge mardi, comme la plupart des marchés actions dans le monde, les investisseurs hésitant à pousser les indices vers de nouveaux records alors que la situation en Ukraine se dégrade.

Le gouvernement ukrainien a affirmé que plus de 30 séparatistes pro-russes avaient été tués dans des combats près de Slaviansk.

À Paris, le CAC 40 a terminé en baisse de 0,78% à 4.428,07 points. Le Footsie britannique a perdu 0,35% et le Dax allemand 0,65%, tandis que l'indice EuroStoxx 50 a cédé 0,68% et le FTSEurofirst 300 0,32% après avoir tous deux démarré la séance sur de petits gains.

La Bourse de Lisbonne a fait exception avec un gain de 0,46%, le pays ayant opté dimanche pour une sortie "propre", c'est à dire sans ligne de crédit de précaution, de son plan de sauvetage de 78 milliards d'euros.

A la clôture en Europe, les marchés américains perdaient entre 0,35% et 0,55% malgré l'annonce d'un rebond des exportations américaines en mars.

Le secteur technologique aux Etats-Unis est plombé par Twitter qui perd près de 12% alors que la période de "lock-up" de six mois après l'introduction en Bourse du site de micro-blogging arrivait à échéance lundi.

Les résultats continuent à animer la cote : le chimiste belge coté à Paris Solvay a gagné 2,55%, plus forte hausse du CAC, après un bénéfice nettement meilleur que prévu, alors que Lafarge a cédé 3,17% après des résultats plombés par des effets de changes.

A Londres, Barclays a perdu 5,22%, plus net recul de l'Eurofirst 300, après une baisse de 5% de son bénéfice trimestriel.

Les pertes en Europe sont toutefois limitées par de nouveaux signes d'activité de fusions et acquisitions. A Paris notamment, Alcatel-Lucent a bondi de 2,21%, deuxième plus forte hausse du CAC, sur des rumeurs évoquant un intérêt de Nokia (-0,85%).   Suite...

 
LA CLÔTURE DES BOURSES EUROPÉENNES