AstraZeneca présente sa défense face à Pfizer

mardi 6 mai 2014 17h24
 

par Ben Hirschler

LONDRES (Reuters) - Le laboratoire pharmaceutique britannique AstraZeneca a présenté mardi ses moyens de défense face aux avances pressantes de son homologue américain Pfizer, anticipant une hausse de 75% de son chiffre d'affaires dans les 10 ans à venir, hausse qui serait toutefois précédée d'un recul préalable.

S'il s'attend à une baisse de son chiffre d'affaires au cours des trois prochaines années en raison de l'expiration de plusieurs brevets, le groupe britannique assure tabler sur une croissance "forte et constante" de 2017 à 2023, grâce à de nouveaux traitements du cancer, du diabète ou encore des maladies cardiaques et pulmonaires.Le chiffre d'affaires dépasserait ainsi les 45 milliards de dollars (32,3 milliards d'euros) d'ici 2023 contre 25,7 milliards réalisés en 2013, et vendre à Pfizer maintenant priverait les investisseurs d'une plus-value énorme, a affirmé AstraZeneca.

La croissance du bénéfice brut par action devrait être supérieure à celle du chiffre d'affaires sur cette période, a-t-il ajouté.

"Nous sommes engagés dans une course avec bon nombre de nos concurrents afin d'amener le plus rapidement possible nos produits sur le marché", a dit le directeur général Pascal Soriot. "Toute source créatrice de perturbation peut en puissance détruire de la valeur".

Investisseurs et analystes conviennent qu'AstraZeneca dispose d'un meilleur portefeuille de médicaments expérimentaux dans des domaines variant de l'oncologie à l'asthme mais l'avenir commercial incertain de bon nombre d'entre eux les rend dubitatifs.

Les investisseurs s'intéressent surtout aux traitements oncologiques expérimentaux d'AstraZeneca, destinés à stimuler le système immunitaire et censés révolutionner le traitement de plusieurs catégories de tumeurs. Ces médicaments complèteraient avantageusement la propre offre oncologique de Pfizer.

Mais dans ce domaine, AstraZeneca est à la traîne de concurrents tels que Bristol-Myers Squibb, Merck & Co et Roche Holding.

Pour autant, AstraZeneca projette des ventes qui pourraient culminer à 6,5 milliards de dollars pour son traitement oncologique expérimental d'immunothérapie MEDI4736, celui qui suscite le plus l'intérêt des analystes et des investisseurs.   Suite...

 
Le laboratoire pharmaceutique britannique AstraZeneca a présenté mardi ses moyens de défense face aux avances pressantes de son homologue américain Pfizer, anticipant une hausse de 75% de son chiffre d'affaires dans les 10 ans à venir, hausse qui serait toutefois précédée d'un recul préalable. /Photo d'archives/REUTERS/Stefan Wermuth