Nexans fait appel de l'amende de Bruxelles

mardi 6 mai 2014 07h40
 

par Matthieu Protard

PARIS (Reuters) - Nexans, qui a vu son chiffre d'affaires augmenter de près de 4% au premier trimestre en croissance organique, a confirmé mardi ses objectifs financiers pour 2014 et 2015 et a décidé de faire appel de l'amende que lui a infligée la Commission européenne pour entente dans le secteur du câble.

Lors d'un entretien à Reuters, le PDG du fabricant français de câbles, Frédéric Vincent, dont la gestion de Nexans est critiquée par le fonds britannique Amber Capital, a en outre rejeté l'idée qu'il soit écarté de la présidence et de la direction de l'entreprise.

A neuf jours d'une assemblée générale, qui promet d'être mouvementée, le patron de Nexans explique que le groupe a déjà renforcé sa gouvernance avec notamment l'arrivée l'an dernier d'Arnaud Poupart-Lafarge, ancien dirigeant d'Usinor et d'ArcelorMittal, au poste de directeur général délégué.

"Au moment où la société est engagée dans une phase de restructuration et de transformation et qu'elle s'est dotée des moyens pour le mettre en oeuvre, on ne change pas de cheval au milieu du gué", a ainsi déclaré Frédéric Vincent qui a été confirmé à son poste par le conseil d'administration en février.

Amber Capital, qui tente depuis l'an dernier d'obtenir l'éviction de Frédéric Vincent, veut soumettre aux actionnaires de Nexans une résolution sur la séparation des fonctions de président et de directeur général lors de l'AG du 15 mai.

Cette résolution lui permettrait d'écarter du conseil d'administration l'actuel PDG du groupe français.

"La séparation des fonctions n'est pas un gage de meilleur fonctionnement", réagit Frédéric Vincent. "Nous nous sommes renforcés dans notre gouvernance avec l'arrivée d'Arnaud Poupart-Lafarge. Par ailleurs, la société s'est dotée d'un comité stratégique qui lui permet de surveiller régulièrement l'avancée du plan stratégique qui amène à nos objectifs 2015."

"Renforcement et contrôle, voilà la réponse à Amber sur la question de la séparation des pouvoirs", ajoute le PDG du numéro deux européen du câble.   Suite...

 
Le fabricant de câbles Nexans, qui a vu son chiffre d'affaires augmenter de près de 4% au premier trimestre en croissance organique, confirme mardi ses objectifs financiers pour 2014 et 2015. /Photo d'archives/REUTERS