Les ventes de Pfizer déçoivent au 1er trimestre

lundi 5 mai 2014 17h28
 

par Ransdell Pierson

NEW YORK (Reuters) - Pfizer, le numéro un américain de la pharmacie, a publié lundi un chiffre d'affaires trimestriel nettement inférieur aux attentes en raison de la baisse de ses ventes de médicaments génériques, soulignant son intérêt à acquérir AstraZeneca pour trouver de nouveaux relais de croissance.

Pfizer a dit espérer que son offre améliorée à 50 livres par action, annoncée vendredi, permettrait au laboratoire britannique d'"amorcer un dialogue et d'engager des discussions relatives à une possible combinaison des deux groupes".

AstraZeneca a cependant aussitôt rejeté l'offre, estimant que le prix le sous-évaluait "considérablement".

Pfizer a vu son chiffre d'affaires chuter de 9% sur les trois premiers mois de l'année à 11,35 milliards de dollars (8,18 milliards d'euros), soit 730 millions de dollars de moins qu'attendu par Wall Street. Le titre cédait plus de 2% vers 15h00 GMT à Wall Street, tandis que le Dow Jones était stable.

Le bénéfice net du groupe a reculé à 2,33 milliards de dollars, soit 36 cents par action, contre 2,75 milliards (38 cents/action) sur la période correspondante l'an dernier. Les résultats du premier trimestre 2013 intégraient des profits générés par des transferts de droits de propriété sur certains produits.

Hors exceptionnels, le bénéfice par action est de 57 cents, supérieur au consensus Thomson Reuters I/B/E/S qui donnait 55 centimes.

"Les premiers résultats sont sans aucun doute plus faibles que nous l'avions anticipé", a déclaré un analyste de Morningstar, Damien Conover, citant notamment des ventes décevantes de médicaments génériques hors Etats-Unis.

Le groupe pharmaceutique prévoit toujours un bénéfice ajusté compris entre 2,20 et 2,30 dollars par action, mais sa prévision ne prend pas en compte l'éventualité que son antidouleur Celebrex soit concurrencé cette année par un générique aux Etats-Unis.   Suite...

 
Pfizer publie un chiffre d'affaires trimestriel nettement inférieur aux attentes, en baisse de 9% à 11,35 milliards de dollars (8,18 milliards d'euros),  en raison du recul de ses ventes de médicaments génériques. Le numéro un américain de la pharmacie souligne son intérêt à acquérir AstraZeneca pour trouver de nouveaux relais de croissance. /Photo d'archives/REUTERS/Jeff Christensen