Astrazeneca rejette l'offre améliorée de Pfizer

vendredi 2 mai 2014 14h37
 

LONDRES (Reuters) - Le laboratoire pharmaceutique américain Pfizer a annoncé vendredi avoir relevé son offre à 50 livres par action, soit 63 milliards de livres, sur son concurrent britannique AstraZeneca, qui l'a aussitôt rejetée, estimant que le prix le sous-évaluait "considérablement".

Le rachat d'AstraZeneca par Pfizer, qui interviendrait dans une vague de concentrations dans le secteur pharmaceutique, donnerait naissance au numéro un mondial du secteur.

Mais le conseil d'AstraZeneca a dit avoir rejeté "sans hésiter" la proposition de Pfizer, estimant que le prix de 50 livres par action mis sur la table ne constituait pas une base appropriée pour ouvrir des discussions.

Pfizer précise que ce prix représente une prime de 39% par rapport au cours de clôture de 35,86 livres du 3 janvier 2014, date qui correspond à la veille de la première approche du groupe en vue d'un rachat d'AstraZeneca.

Pfizer, le numéro un américain de la pharmacie, avait dit lundi avoir déjà été éconduit à deux reprises par AstraZeneca, numéro deux du secteur en Grande-Bretagne, une fois début du janvier et une deuxième fois le 26 avril.

Avant la nouvelle offre présentée ce vendredi, Pfizer avait fait une proposition à 46,61 livres par action.

Lundi, le groupe britannique avait déjà affirmé être persuadé du bien-fondé de sa stratégie d'indépendance.

Après avoir ouvert en légère hausse, le titre AstraZeneca, qui avait bondi de 14,38% lundi après que Pfizer a annoncé son intérêt pour le groupe britannique, a reculé de plus de 1% en matinée à la Bourse de Londres, avant d'effacer une partie de ses pertes, les investisseurs anticipant une nouvelle surenchère de Pfizer. Depuis le début de la semaine, l'action a pris plus de 18%.

"Nous pensons que Pfizer devra encore améliorer son offre pour aboutir à une ouverture des négociations, bon nombre d'investisseurs citant un prix compris entre 52 et 55 livres (...)", a déclaré Mark Clark, analyste chez Deutsche Bank.   Suite...

 
Le conseil d'administration d'Astrazeneca a rejeté l'offre améliorée, à 106 milliards de dollars, de Pfizer, le laboratoire pharmaceutique britannique estimant que le prix proposé par son concurrent américain le sous-évaluait "considérablement". /Photo prise le 28 avril 2014/REUTERS/Darren Staples