Le secteur manufacturier français à la traîne de la zone euro

vendredi 2 mai 2014 15h13
 

par Jonathan Cable

PARIS/BERLIN/LONDRES (Reuters) - La croissance du secteur manufacturier européen a accéléré en avril à l'exception notable de la France où un tassement se fait sentir, montrent les résultats des enquêtes PMI publiés vendredi.

Une fois de plus, l'Allemagne s'est comportée en locomotive du bloc monétaire dans lequel tous les membres ont vu leur secteur manufacturier croître, une première depuis novembre 2007.

Les chiffres de l'emploi, également publiés dans la matinée, ont toutefois montré que le chômage restait préoccupant, avec un recul du taux de chômage à 11,8% au mois de mars, un niveau insuffisant pour convaincre les ménages que la croissance est réellement de retour.

"Les dernières statistiques confortent le scénario de base de la Banque centrale européenne qui est celui d'une reprise progressive", souligne Philip Shaw, analyste chez Investec.

"Il y a des préoccupations sur la confiance en France et sur les risques que cela entrave la croissance cette année et la prochaine."

Une autre inquiétude pour la BCE, qui souhaite à tout prix éviter que le piège déflationniste se referme sur la zone euro, réside dans la diminution des prix à la production pour le deuxième mois consécutif, même si le rythme de la baisse a ralenti.

"Les prix sortie d'usine diminuant pour le deuxième mois consécutif, les décideurs et les responsables politiques resteront vigilants face aux tensions déflationnistes", souligne Chris Williamson, chef économiste à Markit

  Suite...

 
La croissance du secteur manufacturier européen a accéléré en avril à l'exception notable de la France où un tassement se fait sentir, selon les résultats des enquêtes PMI. /Photo d'archives/REUTERS/Régis Duvignau