La Fed réduit encore son soutien à l'économie américaine

mercredi 30 avril 2014 22h11
 

par Howard Schneider et Michael Flaherty

WASHINGTON (Reuters) - La Réserve fédérale américaine a, comme prévu, annoncé une nouvelle diminution de 10 milliards de dollars de son programme de soutien à l'économie des Etats-Unis, réaffirmant ainsi sa foi dans les perspectives du pays malgré un produit intérieur brut (PIB) pour le premier trimestre très en deçà des attentes.

Dans un communiqué, la Fed précise ramener le montant mensuel de ses rachats d'actifs obligataires à 45 milliards de dollars, le troisième programme d'assouplissement quantitatif ("QE3") étant donc bien parti pour être terminé d'ici le mois d'octobre.

La Fed ajoute que les décisions du jour, y compris celle de laisser le taux directeur entre zéro et 0,25%, ont été prises à l'unanimité.

A l'issue d'une réunion de politique monétaire étalée sur deux jours, la banque centrale américaine note que l'économie du pays "va croître à un rythme modéré" et que "les conditions du marché du travail vont continuer de s'améliorer progressivement".

Les dernières données que la Fed a recueillies "suggèrent une récente accélération de la croissance de l'activité économique après un brutal ralentissement au cours de l'hiver, qui a notamment été le fait de conditions météorologiques extrêmes".

L'économie américaine a fait du surplace au premier trimestre, avec une croissance limitée à 0,1%, soit la progression la plus faible du produit intérieur brut depuis le dernier trimestre 2012, mais l'activité économique semble dans les faits déjà repartir.

Ce chiffre annualisé de 0,1%, qui est une première estimation, est nettement inférieur aux prévisions des économistes, qui attendaient 1,2%, et contraste avec le dernier trimestre 2013, marqué par une croissance de 2,6%.

Un hiver extrêmement froid et une moindre accumulation de stocks par les entreprises expliquent en grande partie ce chiffre. L'hiver rigoureux que viennent de vivre les Etats-Unis a eu des conséquences néfastes sur de nombreuses composantes de l'économie comme les investissements des entreprises ou la construction.   Suite...

 
La Réserve fédérale américaine a, comme prévu, annoncé une nouvelle diminution de 10 milliards de dollars de son programme de soutien à l'économie des Etats-Unis, réaffirmant ainsi sa foi dans les perspectives du pays malgré un produit intérieur brut pour le premier trimestre très en deçà des attentes. /Photo d'archives/REUTERS/Jonathan Ernst