Des tests de résistance pour les assureurs européens

jeudi 1 mai 2014 00h07
 

par Jonathan Gould

FRANCFORT (Reuters) - L'Autorité européenne des assurances et des pensions professionnelles (Eiopa) a lancé mercredi une nouvelle batterie de tests de résistance destinés à jauger la capacité des assureurs à résister à des chocs financiers.

Ces tests, fondés sur les nouvelles règles Solvency II qui entreront en vigueur début 2016, ont également pour objet de déterminer si les assurés seraient menacés dans le cas d'une catastrophe financière à laquelle ne pourraient faire face des assureurs sous-capitalisés. Leurs résultats sont attendus en novembre.

"Le stress test de l'Eiopa porte sur la résistance d'ensemble du secteur de l'assurance de l'Union européenne et sur l'identification de ses grands points faibles en cas d'apparition de chocs de grande ampleur", a déclaré le président de l'organisme Gabriel Bernardino dans un communiqué.

Les assureurs se plaignent des charges financières et administratives induites par ces tests et par le passage à Solvency II. De surcroît, le calendrier serré des tests représente d'énormes difficultés, estime Olav Jones, directeur général adjoint de l'organisme professionnel Insurance Europe.

"Nous espérons, de ce fait, que l'Eiopa sera compréhensive et simplifiera le processus", a-t-il dit.

Les tests de résistance pour le secteur de l'assurance seront menés en parallèle de ceux subis par les grands établissements bancaires européens avant que la Banque centrale européenne n'assume leur supervision en novembre.

L'Eiopa a élaboré divers scénarios pour mesurer sur les assureurs les effets de la volatilité des marchés des obligations souveraines et d'entreprises, boursiers, des taux d'intérêt et de l'immobilier.

Elle mettra également à l'épreuve des risques propres au secteur de l'assurance, comme les variations de mortalité, de longévité, de réserves, ainsi que les catastrophes naturelles.   Suite...

 
L'Autorité européenne des assurances et des pensions professionnelles (Eiopa) a lancé mercredi une nouvelle batterie de tests de résistance destinés à jauger la capacité des assureurs à résister à des chocs financiers. /Photo d'archives/REUTERS/Russell Boyce