La croissance américaine presque nulle au 1er trimestre

mercredi 30 avril 2014 16h56
 

par Lucia Mutikani

WASHINGTON (Reuters) - L'économie américaine a fait du surplace au premier trimestre, avec une croissance limitée à 0,1%, soit la progression la plus faible du produit intérieur brut depuis le dernier trimestre 2012, mais l'activité économique semble dans les faits déjà repartir.

Ce chiffre annualisé de 0,1%, qui est une première estimation, est nettement inférieur aux prévisions des économistes, qui attendaient 1,2%, et contraste avec le dernier trimestre 2013, marqué par une croissance de 2,6%.

Wall Street n'a que peu réagi à cet indicateur, ouvrant sans grand changement. Le dollar a, lui, reculé et les Treasuries ont vu leurs cours monter et leurs rendements fléchir.

Un hiver extrêmement froid et une moindre accumulation de stocks par les entreprises expliquent en grande partie ce chiffre du PIB. L'hiver rigoureux que viennent de vivre les Etats-Unis a eu des conséquences néfastes sur de nombreuses composantes de l'économie comme les investissements des entreprises ou la construction.

Les exportations ont décliné de 7,6% au premier trimestre 2014, leur plus forte chute en cinq ans, après avoir progressé de 9,5% au dernier trimestre 2013.

Les entreprises avaient reconstitué leurs stocks à hauteur de 111,7 milliards de dollars au dernier trimestre 2013 mais seulement à hauteur de 87,4 milliards au premier trimestre, un plus bas depuis le deuxième trimestre 2013.

Les économistes estiment que la météo, les stocks et le commerce extérieur ont amputé la croissance de 1,4 point et s'attendent à voir le PIB reprendre très vite sa marche en avant. "Ce ralentissement ne se prolongera pas au deuxième trimestre", estime ainsi Gus Faucher, économiste en chef chez PNC Financial Services à Pittsburgh.

Quant aux dépenses de consommation, si elles ont augmenté à un rythme sans précédent depuis le deuxième trimestre 2000 pour les services, elles ont en revanche fortement ralenti pour les biens, conséquence là encore d'un hiver polaire.   Suite...

 
L'économie américaine a fait du surplace au premier trimestre, avec une croissance limitée à 0,1%, soit la progression la plus faible du produit intérieur brut depuis le dernier trimestre 2012, mais l'activité économique semble dans les faits déjà repartir. /Photo d'archives/REUTERS/David McNew