PSA lance la 2e partie de son augmentation de capital

mardi 29 avril 2014 19h28
 

PARIS (Reuters) - PSA Peugeot Citroën a lancé mardi le deuxième volet de son augmentation de capital de 3 milliards d'euros qui se traduira par l'entrée de l'Etat français et du groupe chinois Dongfeng Motor au tour de table du constructeur automobile en difficulté.

L'augmentation de capital avec maintien du droit préférentiel de souscription (DPS) de 1,95 milliard se combine à une augmentation de capital réservée à Dongfeng et à l'Etat d'un montant de 1,05 milliard, à l'attribution gratuite de bons de souscription d'action ("BSA"), qui représentera une ressource potentielle supplémentaire allant jusqu'à 800 millions d'euros, et au renouvellement d'une ligne de crédit de 3,0 milliards d'euros.

A l'issue de ces opérations, Dongfeng, l'Etat et la famille Peugeot détiendront comme prévu chacun 14,1% du capital du groupe.

Le premier conseil de surveillance dont la composition reflétera ce nouveau tour de table s'est tenu mardi après-midi. Il a nommé Louis Gallois président indépendant du conseil, et un représentant de chacun des trois principaux actionnaires vice-président.

Dongfeng souscrira à hauteur de 276 millions, l'Etat français de 276 millions également et la famille Peugeot à hauteur de 142 millions à l'augmentation de capital à DPS, le solde de l'opération étant garanti par un syndicat bancaire.

L'opération se déroulera du 2 mai au 14 mai inclus. La parité de souscription pour ce volet de l'opération a été fixée à hauteur de 7 nouvelles actions pour 12 actions détenues, au prix de 6,77 euros par action, soit une décote de 41% sur le cours de clôture comparable de lundi, supérieure aux anticipations des analystes.

A 12,72 euros, le titre Peugeot a néanmoins fini mardi en hausse de 10,6% par rapport à une clôture ajustée des BSA (-2,4% en données non ajustées).

"C'est probablement aussi le reflet du soulagement des gens de voir que les injections de fonds sont quasiment terminées", commente Eric Hauser, analyste chez ISI Group.

Ces augmentations de capital permettront au constructeur de renforcer son bilan et de mettre en oeuvre le plan stratégique de son nouveau président, Carlos Tavares.   Suite...

 
PSA Peugeot Citroën a lancé mardi le deuxième volet de son augmentation de capital de 3 milliards d'euros qui se traduira par l'entrée de l'Etat français et du groupe chinois Dongfeng Motor au tour de table du constructeur automobile en difficulté. /Photo d'archives/REUTERS/Charles Platiau