Alstom devrait donner plus de temps à Siemens pour son offre

mardi 29 avril 2014 14h52
 

PARIS (Reuters) - Alstom devrait donner mardi deux à trois semaines de plus au groupe allemand Siemens pour finaliser une proposition plus détaillée de rachat de ses activités d'énergie, a-t-on appris de sources proches du dossier.

Le conseil d'administration du français, surveillé de près par le gouvernement, doit se réunir mardi en fin de journée pour examiner des propositions de rachat de ses activités énergie émanant de l'américain General Electric et de Siemens.

Siemens, qui réunissait son conseil de surveillance mardi sur le sujet, n'a pas encore détaillé son offre. Selon certaines sources, elle valoriserait la branche énergie Alstom à 14,5 milliards de dollars (10,5 milliards d'euros) en incluant du cash et des transferts d'actifs ferroviaires au groupe français.

D'autres sources évoquaient ces derniers jours une offre de General Electric (GE) de 13 milliards de dollars en numéraire (9,4 milliards d'euros) pour la branche énergie d'Alstom, qui regroupe des activités telles que les turbines pour centrales électriques, l'éolien et les systèmes de transmission de l'électricité.

Siemens et GE n'ont pas souhaité commenter ces informations et personne n'était disponible dans l'immédiat chez Alstom.

La branche énergie d'Alstom, pour laquelle le groupe semblait sur le point d'engager des négociations exclusives avec GE avant une déclaration d'intention de Siemens survenue dimanche, représente 70% du chiffre d'affaires total du groupe français.

Suspendu en Bourse depuis vendredi, Alstom avait annoncé dimanche qu'il poursuivrait sa réflexion stratégique et qu'il informerait le marché d'ici mercredi matin, sans plus de précisions.

Alors que sa branche énergie emploie près de 9.000 personnes en France, le gouvernement a de nouveau tenté mardi de peser sur le dossier en recevant les syndicats et en annonçant avoir saisi l'Autorité des marchés financiers (AMF) pour demander au conseil d'Alstom "une égalité de traitement stricte" entre l'offre de Siemens et de GE.

  Suite...

 
Alstom devrait donner mardi deux à trois semaines de plus au groupe allemand Siemens pour finaliser une proposition plus détaillée de rachat de ses activités d'énergie, selon des sources proches du dossier. Le conseil d'administration du français, surveillé de près par le gouvernement, doit se réunir mardi en fin de journée pour examiner des propositions de rachat de ses activités énergie émanant de l'américain General Electric et de Siemens.  /Photo prise le 27 avril 2014/REUTERS/Stéphane Mahé