Alstom se donne du temps pour choisir entre GE et Siemens

dimanche 27 avril 2014 22h17
 

par Benjamin Mallet et Yves Clarisse

PARIS (Reuters) - Alstom a annoncé dimanche qu'il poursuivrait sa réflexion stratégique alors que se profilait la vente potentielle de sa branche énergie à l'américain General Electric dans le cadre de discussions perturbées par une possible contre-proposition de l'allemand Siemens.

Le groupe français, fabricant d'équipements électriques et de trains, a fait cette déclaration à l'issue d'un conseil d'administration réuni après une sévère mise en garde du gouvernement français, qui redoute d'être mis devant le fait accompli.

L'Elysée a ensuite annoncé que François Hollande recevrait lundi matin le président de General Electric, Jeffrey Immelt, en présence du ministre de l'Economie, Arnaud Montebourg.

"Alstom poursuit et approfondit sa réflexion stratégique et informera le marché d'ici mercredi 30 avril matin", a fait savoir le groupe français dans un bref communiqué publié dimanche soir. "Dans cette attente, la société a demandé que la cotation de son titre reste suspendue", a ajouté le groupe, privé de Bourse depuis vendredi à la demande de l'Autorité des marchés financiers (AMF).

General Electric (GE) a, selon des sources proches du dossier, proposé à Alstom de lui racheter sa branche énergie pour 13 milliards de dollars environ (9,4 milliards d'euros).

Siemens s'est toutefois dit prêt dimanche "à échanger sur les questions stratégiques soulevées par une coopération future" avec le français, qui subit de plein fouet la crise européenne du secteur de l'électricité et du marché des nouvelles centrales.

Alstom "a reçu une offre ferme de GE et une déclaration d'intérêt de Siemens" et les deux propositions ne sont "pas du tout sur un pied d'égalité en termes d'engagement", a cependant souligné une source proche du dossier.

"L'idée d'un passage en force paraît compliquée (...), il faut aller vite mais aussi prendre le temps d'y mettre les formes", a ajouté cette même source.   Suite...

 
A Belfort. Alstom a annoncé dimanche qu'il poursuivrait sa réflexion stratégique alors que se profilait la vente potentielle de sa branche énergie à l'américain General Electric dans le cadre de discussions perturbées par une possible contre-proposition de l'allemand Siemens. /Photo prise le 27 avril 2014/REUTERS/Vincent Kessler