Wall Street finit sur une note mitigée avec l'Ukraine

jeudi 24 avril 2014 22h34
 

NEW YORK (Reuters) - Wall Street a fini sur une note mitigée jeudi au terme d'une séance volatile, le regain de tension en Ukraine ayant pris le pas sur de bons résultats de sociétés qui ont malgré tout profité au Nasdaq.

Signe de la nervosité des investisseurs, le Nasdaq a ouvert en hausse de plus de 1% avant de passer une demi-heure plus tard en territoire négatif puis de finalement repartir de l'avant sous la conduite d'Apple, qui a bondi de plus de 8%.

L'indice Dow Jones, hésitant tout au long de la séance, a finalement terminé inchangé à 16.501,65 points tandis que le Standard & Poor's 500, plus large, progressait de 3,22 points (0,17%) à 1.878,61, sa septième hausse en huit séances.

Le Nasdaq Composite a pris 21,37 points ou 0,52% à 4.148,34, après être monté jusqu'à 4.177 le matin.

"Le marché devrait normalement monter avec les bons résultats de sociétés qu'on a eus mais il y a des points chauds dans le monde qui sont comme un feu de camp qui ne veut pas s'éteindre", commente Kim Forrest, analyste chez Fort Pitt Capital Group à Pittsburgh.

Moscou a annoncé la tenue de manoeuvres militaires près de la frontière ukrainienne en réponse à l'escalade des tensions en Ukraine et le président américain Barack Obama a affirmé que de nouvelles sanctions contre la Russie étaient "prêtes".

Vedette de la séance, Apple, la première capitalisation du marché américain, a bondi de 8,2% à 567,77 dollars au lendemain de l'annonce de ventes d'iPhone nettement meilleures qu'attendu, d'un nouveau plan de rachat d'actions de 30 milliards de dollars et d'une division par sept du nominal de son action, qui pourrait lui ouvrir les portes du Dow Jones.

Facebook, également en hausse le matin après de bons résultats, a en revanche effacé ses gains et terminé en baisse de 0,89% à 60,87 dollars.

  Suite...

 
LA CLÔTURE DES MARCHÉS AMÉRICAINS