24 avril 2014 / 16:34 / il y a 3 ans

Les valeurs suivies à la clôture de la Bourse de Paris

LA CLÔTURE DE LA BOURSE DE PARIS

PARIS (Reuters) - Liste des valeurs suivies jeudi à la Bourse de Paris où l‘indice CAC 40 a regagné une partie du terrain perdu la veille (-0,74%) pour clôturer en hausse de 0,64% à 4.479,54 points après avoir touché un nouveau plus haut de l‘année à 4.499,32 points et buté une fois encore sur la barre des 4.500 points, son plus haut d‘avant-crise (fin août 2008).

Le thème des fusions-acquisitions a animé une nouvelle fois le marché, avec l‘évocation d‘un possible rachat d‘Alstom par General Electric.

* ALSTOM, plus gros volume de la cote et plus forte hausse des indices CAC 40 et SBF 120, a fait un bond de 10,93% à 27,0 euros. Selon Bloomberg, General Electric serait en discussion en vue de racheter Alstom pour environ 13 milliards de dollars.

Dans son sillage, BOUYGUES, qui détient 29,4% d‘Alstom, a pris 4,64% à 30,345 euros.

* TECHNIP a grimpé de 8,81% à 83,25 euros malgré des résultats trimestriels en forte baisse, marqués par un calendrier de projets défavorable dans le Subsea (infrastructures sous-marines). Les chiffres communiqués sont toutefois supérieurs aux attentes et le groupe a confirmé ses objectifs.

CGG a gagné 1,56% à 12,035 euros et VALLOUREC 1,67% à 42,24 euros.

* SCHNEIDER ELECTRIC (+5,05% à 68,38 euros) a fait état d‘une hausse de 2,5% de son chiffre d‘affaires à périmètre et changes constants au premier trimestre, avec un effet favorable des dernières acquisitions du groupe et des signes d‘amélioration de l‘activité en Europe.

* AIR LIQUIDE a gagné 2,44% à 102,7 euros après avoir annoncé une poursuite de sa croissance au premier trimestre grâce à la vigueur de son activité dans les zones Amériques et Asie-Pacifique.

* MICHELIN, plus forte baisse du CAC 40, a perdu 4,23% à 88,83 euros, pénalisé par l‘annonce d‘une baisse de son chiffre d‘affaires au premier trimestre et d‘une progression des volumes jugée décevante.

La contre-performance boursière de Michelin a gagné les autres valeurs automobiles, RENAULT ayant lâché 1,7% à 73,0 euros et PSA 1,08% à 13,3 euros. VALEO, qui a annoncé un chiffre d‘affaires en forte hausse au premier trimestre, a perdu 1,78% à 98,22 euros.

* ISPOS (-4,46% à 28,305 euros) a accusé la plus forte baisse du SBF 120, l‘institut de sondages ayant publié un chiffre d‘affaires en baisse et inférieur aux attentes au premier trimestre.

* SUEZ ENVIRONNEMENT a abandonné 1,71% à 14,39 euros malgré un résultat brut d‘exploitation en croissance organique de 3,2% au premier trimestre, pénalisé par l‘effet change. Selon des analystes, dont ceux de Société générale, l‘impact des taux de change a été supérieur aux attentes.

* GEMALTO (-2,55% à 82,3 euros) a également souffert de l‘euro fort au premier trimestre et fait état d‘une croissance contrastée selon les régions et les activités, soutenue dans les solutions de paiement et d‘identité mais stable dans les services mobiles.

* CARREFOUR a perdu 1,13% à 20,05 euros, pénalisée par une note d‘Exane BNP Paribas qui estime que le marché ne tient pas compte des conséquences que pourrait avoir une guerre des prix en France, en particulier pour les marges. Exane a abaissé sa recommandation sur Carrefour de “neutre” à “sous-performance”, et de “surperformer” à “neutre” sur Casino (-0,12% à 88,98 euros).

* SOMFY s‘est adjugé 5,44% à 252,0 euros après avoir fait état d‘une croissance plus forte qu‘attendu de son chiffre d‘affaires au premier trimestre à la faveur d‘une nette amélioration de l‘activité dans de nombreux pays.

* MANITOU a pris 5,32% à 13,45 euros au lendemain de la publication par le spécialiste des engins de manutention d‘un chiffre d‘affaires trimestriel en hausse de 7%.

* NORBERT DENTRESSANGLE (+2,49% à 121,96 euros) s‘est dit une nouvelle fois confiant dans sa capacité à atteindre ses objectifs 2014 après avoir enregistré une croissance de 13,6% (+5,5% à périmètre et changes constants) de son chiffre d‘affaires au premier trimestre, à 1,078 milliard d‘euros, grâce à son activité de logistique qui a progressé de 19,8% sur la période (+8,4% en données comparables).

* THEOLIA a perdu 4,62% à 1,24 euro. Le producteur d‘électricité d‘origine éolienne, qui a creusé ses pertes en 2013, dit étudier différentes options pour faire face au risque d‘un remboursement anticipé de son emprunt convertible, qui pourrait atteindre un maximum de 125,8 millions d‘euros au 1er janvier 2015 et menacer son existence.

Raoul Sachs, Alexandre Boksenbaum-Granier, édité par Dominique Rodriguez

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below