Alstom s'envole en Bourse, un rachat par General Electric évoqué

jeudi 24 avril 2014 18h15
 

par Alexandre Boksenbaum-Granier

PARIS (Reuters) - Alstom s'envole en Bourse jeudi, porté par une information de l'agence Bloomberg, non confirmée par le groupe français, selon laquelle il pourrait être racheté par l'américain General Electric pour environ 13 milliards de dollars (9,4 milliards d'euros).

A 13h42, le titre du spécialiste des infrastructures électriques et ferroviaires prend 14,59% à 27,89 euros dans des volumes représentant 7,3 fois leur moyenne quotidienne des trois derniers mois sur NYSE Euronext, après avoir atteint 28,685 euros, un plus haut depuis novembre 2013.

Alstom occupe ainsi la tête du CAC 40 (+0,94% au même instant) et entraîne dans son sillage son premier actionnaire, Bouygues (+4,43% à 30,285 euros).

Le groupe de BTP et de communications, actuellement détenteur de 29% du capital d'Alstom, est entré au tour de table en 2006 en rachetant pour 2 milliards d'euros 21% du capital qui étaient détenus par l'Etat depuis le sauvetage du groupe en 2003-2004.

Selon Bloomberg, qui cite des sources au fait du dossier, GE est en discussions avec Alstom en vue d'un rapprochement, avec le soutien de Bouygues, et un accord pourrait être annoncé dès la semaine prochaine.

Alstom a indiqué jeudi ne pas être informé d'un projet d'offre publique d'achat sur ses actions et Bouygues a refusé de commenter l'éventualité d'un rapprochement entre Alstom et GE, se bornant à dire qu'il soutenait le groupe français et ses stratégies.

Le Premier ministre Manuel Valls a de son côté refusé de commenter "des rumeurs" tout en prévenant que l'Etat était attentif, pour Alstom comme pour les autres grandes entreprises françaises, aux questions liées à l'emploi, aux technologies et aux centres de décisions.

Alstom emploie en France près de 18.000 personnes, dont 9.000 dans ses activités de Transport, contre environ 10.000 pour GE.   Suite...

 
Le titre Alstom s'envole en Bourse jeudi, porté par une information de l'agence Bloomberg, non confirmée par le groupe français, selon laquelle il pourrait être racheté par l'américain General Electric pour environ 13 milliards de dollars (9,4 milliards d'euros). /Photo prise le 24 avril 2014/REUTERS/Vincent Kessler