Boeing publie un bénéfice en hausse de 14%, relève son objectif

mercredi 23 avril 2014 16h40
 

par Alwyn Scott

(Reuters) - Une hausse de la production d'avions civils a permis à Boeing d'augmenter de 14% son bénéfice net ajusté au premier trimestre, dépassant ainsi les attentes, et de revoir à la hausse ses prévisions pour l'ensemble de l'année.

En données non ajustées, toutefois, le bénéfice trimestriel du groupe américain a chuté de 13% sur un an à 965 millions de dollars (697 millions d'euros), soit 1,28 dollar par action, contre 1,11 milliard (1,44 dollar par action) sur les trois premiers mois de 2013.

L'action Boeing gagnait néanmoins 1,63% à 129,63 dollars en début de séance à la Bourse de New York, l'une des meilleures performances de l'indice Dow Jones, alors en repli de 0,15%.

Des analystes mettent en avant la solidité de la génération de trésorerie et l'augmentation des rachats d'actions sur le trimestre écoulé.

Ils notent aussi une amélioration de la marge d'exploitation, à 11,8%, les activités d'aviation civile du groupe restant solides même si le carnet de commandes en attente a diminué ces trois derniers mois.

Les investisseurs craignaient de voir se dégrader la génération de cash-flow en raison de l'accumulation d'un stock de 787, conséquence de problèmes de production dans l'usine d'assemblage de Caroline du Sud. Mais Boeing a fait état de 615 millions de dollars de cash-flow sur janvier-mars, alors que RBC Capital Markets n'en prévoyait que 545 millions.

"Nous pensons que les investisseurs vont pousser un soupir de soulagement" à ce sujet, a déclaré Rob Stallard, analyste de RBC Capital Markets, dans une note. "Le résultat publié est bien meilleur que certains ne le craignaient."

Le chiffre d'affaires du groupe a progressé de 8% à 20,47 milliards de dollars, contre 18,89 milliards sur janvier-mars 2013.   Suite...

 
Boeing a annoncé mercredi une hausse de 8% de son chiffre d'affaires trimestriel, à la faveur d'une croissance de ses livraisons d'appareils civils. /Photo d'archives/REUTERS/Luke MacGregor