Le déficit budgétaire britannique à 6,6% du PIB en 2013-2014

mercredi 23 avril 2014 11h03
 

LONDRES (Reuters) - Le déficit budgétaire britannique a été ramené sur les 12 mois à fin mars à son plus bas niveau depuis la crise financière, montrent les statistiques officielles publiées mercredi.

Les emprunts publics rapportés au produit intérieur brut (PIB), l'instrument de mesure du déficit privilégié par Londres, sont revenus à 6,6% contre 7,4% sur l'exercice budgétaire précédent.

Le chiffre annoncé mercredi correspond à la prévision publiée en mars par l'Office for Budget Responsibility (OBR), l'organisme indépendant de surveillance des finances publiques.

Il exclut les éléments exceptionnels que sont les coûts directement liés au traitement de la crise financière, l'impact des achats d'actifs de la Banque d'Angleterre ou le financement des retraites du groupe Royal Mail, privatisé l'an dernier.

En 2010, lors de l'arrivée au pouvoir de la coalition emmenée par l'actuel Premier ministre, David Cameron, le déficit budgétaire britannique atteignait 11% du PIB, l'un des plus élevés des grandes économies développées.

Et la Grande-Bretagne continue d'afficher des performances budgétaires inférieures à celle de ses pairs, la moyenne des économies avancées étant revenue à 4,7% du PIB en 2013 selon le Fonds monétaire international (FMI).

En masse, le déficit budgétaire a diminué de 6,5% d'une année sur l'autre en 2013-2014, à 107,7 milliards de livres (130,8 milliards d'euros).

Tableau

(William Schomberg; Marc Angrand pour le service français, édité par Véronique Tison)

 
Le déficit budgétaire britannique a été ramené sur les 12 mois à fin mars à son plus bas niveau à 6,6% depuis la crise financière, selon les statistiques officielles publiées mercredi. /Photo d'archives/REUTERS/Toby Melville