Le Japon remanie son énorme fonds de pension public

mardi 22 avril 2014 09h15
 

par Chikafumi Hodo et Takaya Yamaguchi

TOKYO (Reuters) - Le Japon a procédé mardi à un remaniement de son fonds public de retraite, le plus important du monde, en désignant de nouveaux membres à la Commission d'investissement, une réforme destinée à soutenir la politique d'investissement plus énergique voulue par le Premier ministre, Shinzo Abe.

Le Fonds d'investissement gouvernemental de retraite (GPIF) gère l'équivalent de 1.260 milliards de dollars (938 milliards d'euros), un montant supérieur au produit intérieur brut (PIB) du Mexique. Et Shinzo Abe souhaite le voir adopter une politique d'investissement plus risquée en réduisant la part de son portefeuille consacrée aux obligations d'Etat, qui n'offrent que de faibles rendements.

Les marchés financiers mondiaux suivent avec attention la stratégie d'investissement du GPIF, un investisseur majeur considéré comme susceptible d'influencer d'autres investisseurs institutionnels nippons.

La nouvelle commission jouera au cours des prochains mois un rôle de premier plan dans la définition de la nouvelle stratégie d'allocation d'actifs.

Shinzo Abe a présenté cette réforme comme l'une des clés de sa stratégie de croissance, la "troisième corde" à l'arc de sa politique après une politique monétaire offensive et un plan de relance budgétaire et fiscale massif.

Le ministre de la Santé, Norihisa Tamura, qui nomme les membres de la Commission d'investissement, a réduit leur nombre de dix à huit dans le cadre de la réforme. Deux membres sortants seulement ont conservé leur siège et un ancien y a été réintégré.

IMPORTANT POUR L'ÉVOLUTION DU YEN, DIT CITI   Suite...

 
Le Premier ministre japonais, Shinzo Abe. Le Japon a procédé mardi à un remaniement de son fonds public de retraite, le plus important du monde, en désignant de nouveaux membres à la Commission d'investissement, une réforme destinée à soutenir la politique d'investissement plus énergique voulue par le chef du gouvernement nippon. /Photo prisele 17 avril 2014/REUTERS/Yuya Shino