Novartis fait peau neuve par le biais de GSK et Lilly

mardi 22 avril 2014 12h11
 

par Caroline Copley et Paul Sandle

ZURICH (Reuters) - Novartis a annoncé mardi une profonde refonte de ses activités en échangeant certains actifs avec le britannique GlaxoSmithKline et en vendant sa division de santé animale à l'américain Eli Lilly, des opérations représentant un montant total de 27 milliards de dollars (20 milliards d'euros).

Cette refonte résulte d'un examen stratégique très attendu de la structure du groupe pharmaceutique helvétique et devrait se traduire par une simplification de son organisation et un renforcement de ses activités dans les traitements contre le cancer.

Cette démarche s'inscrit dans un vaste mouvement international de restructuration de l'industrie pharmaceutique mondiale qui cherche à se recentrer sur les activités porteuses de marges élevées dans un contexte de réduction sensible des dépenses de santé publique.

Emmené par AstraZeneca (+7%) et GlaxoSmithkline (+5,48%), l'indice européen Stoxx de la santé s'adjuge 2,85% et signe la plus forte hausse sectorielle en Europe. A Paris, Sanofi gagne 1,78% À 76,83 euros et Ipsen prend 2,32% à 30,18 euros

"L'opération s'inscrit dans un processus de transformation", a déclaré Joe Jimenez, directeur général de Novartis. Les changements intervenus "améliorent en outre notre solidité financière et devraient améliorer aussi sur le champ nos taux de croissance et nos marges", a-t-il encore déclaré.

Avec l'accord annoncé mardi, Novartis renforce encore sa place de numéro deux mondial de l'oncologie, derrière son compatriote Roche.

Novartis a précisé qu'il rachèterait les produits d'oncologie de GSK pour 14,5 milliards de dollars (10,5 milliards d'euros), tandis qu'il céderait à GSK ses activités dans les vaccins, hors grippe, pour 7,1 milliards de dollars (5,15 milliards d'euros) auxquels s'ajouteront des redevances.

La cession de la division de santé animale à Eli Lilly se fera pour approximativement 5,4 milliards de dollars.   Suite...

 
Novartis a annoncé mardi une refonte de ses activités en échangeant certains actifs avec le britannique GlaxoSmithKline et en vendant sa division de santé animale à l'américain Eli Lilly. Cette refonte résulte d'un examen stratégique très attendu de la structure du groupe pharmaceutique helvétique. /Photo d'archives/REUTERS/Arnd Wiegmann