La croissance de Publicis repart avec la Chine et l'Europe

jeudi 17 avril 2014 08h22
 

par Gwénaëlle Barzic et Leila Abboud

PARIS (Reuters) - Publicis PUBP.PA a fait état jeudi d'un net rebond de la croissance de son chiffre d'affaires sur les trois premiers mois de l'année à la faveur d'un redressement de ses activités en Chine et d'une amorce de reprise en Europe.

Le numéro trois mondial de la publicité, qui ouvre le bal des publications pour le secteur, a confirmé ses prévisions de croissance et de marge pour 2014, année de la fusion avec l'américain Omnicom.

Les préparatifs de l'opération, qui doit donner naissance au nouveau leader mondial de la publicité, ont pris du retard et son aboutissement est désormais prévu pour le troisième trimestre, les deux sociétés attendant toujours d'obtenir le feu vert des autorités de concurrence chinoises.

"C'est vrai que la Chine ralentit un peu tout ça", a déclaré à des journalistes le président du directoire Maurice Lévy qui parlait jusque-là de la fin du deuxième trimestre ou du début du troisième pour le bouclage de la transaction.

Le groupe français, qui a été distancé par ses concurrents lors des derniers trimestres en raison de contre-performances dans les émergents, a redressé la barre au premier trimestre.

Son chiffre d'affaires s'est établi à 1,6 milliard d'euros, en croissance organique de 3,3% contre +0,7% au quatrième trimestre 2013.

"Le chiffre d'affaires est meilleur que ce que l'on craignait avec une amélioration dans les émergents (même si tout n'est pas réglé)", estiment dans une note les analystes d'Exane BNP Paribas qui s'attendent à une réaction positive du titre.

Le marché tablait en moyenne sur un chiffre d'affaires de 1,6 milliard, selon le consensus Thomson Reuters I/B/E/S, et sur une croissance de 3%, selon un consensus fourni par la société.   Suite...

 
Maurice Lévy, président du directoire de Publicis Groupe. Le numéro trois mondial de la publicité a enregistré un net rebond de la croissance de son chiffre d'affaires au premier trimestre à la faveur d'un redressement de ses activités en Chine et d'une amorce de reprise en Europe. /Photo prise le 13 février 2014/REUTERS/Gonzalo Fuentes