15 avril 2014 / 11:08 / il y a 3 ans

Légère baisse des Bourses européennes à la mi-séance

Les Bourses européennes évoluent en légère baisse à la mi-séance mardi. À Paris, le CAC 40 cède 0,03% à 4.383,34 points vers 10h45 GMT. À Francfort, le Dax recule de 0,4% et à Londres, le FTSE abandonne 0,13%. /Photo prise le 15 avril 2014/ REUTERS

PARIS/LONDRES (Reuters) - Les Bourses européennes évoluent en légère baisse à la mi-séance mardi, la situation en Ukraine et un regain d'inquiétude pour la croissance chinoise décourageant les prises de risque, d'autant que les résultats publiés par plusieurs grands noms de la cote européenne ont déçu.

À Paris, le CAC 40 cède 0,03% à 4.383,34 points vers 10h45 GMT. À Francfort, le Dax recule de 0,4% et à Londres, le FTSE abandonne 0,13%. L'indice paneuropéen EuroStoxx 50 perd 0,18% et le FTSEurofirst 300 0,16%.

Les futures sur indices américains suggèrent parallèlement une ouverture indécise à Wall Street.

Le marché allemand a mal réagi à l'indice ZEW du sentiment des investisseurs en Allemagne, en baisse plus marquée qu'attendu (voir:) face aux tensions persistantes entre la Russie et l'Occident, qui font craindre désormais une nouvelle série de sanctions aux répercussions économiques difficiles à prévoir.

Le président ukrainien par intérim a affirmé mardi qu'une opération "antiterroriste" avait débuté dans l'est de l'Ukraine contre les militants séparatistes pro-russes bien que rien n'indique sur le terrain que les forces de sécurité soient entrées en action.

Aux valeurs, le brasseur SABMiller perd 1,47% après avoir annoncé des ventes annuelles inférieures aux attentes de certains analystes. SKF, le numéro un mondial des roulements à bille, cède quant à lui 3,35% après une rentabilité jugée décevante sur les trois premiers mois de l'année.

A la hausse, L'Oréal prend 1,4%, JPMorgan ayant réaffirmé son conseil d'achat sur la valeur malgré une croissance organique ralentie au premier trimestre. Nestlé (+0,3%) progresse plus timidement après ses ventes trimestrielles, inférieures aux attentes, et la confirmation de ses prévisions 2014.

Sur le marché des changes, l'euro poursuit son repli face au dollar, repassant sous 1,38 dollar. Le billet vert progresse également face aux autres grandes devises.

Le pétrole Brent se replie sous 109 dollars le baril, la perspective d'une reprise graduelle des exportations de brut de la Libye compensant l'impact des tensions liées à l'Ukraine.

Marc Angrand pour le service français, édité par Véronique Tison

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below