PSA va simplifier sa gamme, vise 2% de marge d'ici 2018

lundi 14 avril 2014 15h25
 

par Gilles Guillaume et Laurence Frost

PARIS (Reuters) - Carlos Tavares a présenté lundi son plan stratégique pour PSA Peugeot Citroën, axé sur une simplification drastique de ses gammes de voitures et sur une stricte discipline financière, afin de retrouver une marge opérationnelle positive de 2% d'ici 2018.

Le groupe, qui selon le nouveau président du directoire gaspille son énergie avec un catalogue de produits pléthorique, a accusé l'an dernier une perte opérationnelle de 1.042 millions d'euros, soit un taux de marge négatif de 2,9%. Sur la même période le concurrent Renault a affiché une marge opérationnelle de l'automobile de 1,3%.

"Nous allons concentrer le pouvoir créatif de nos équipes sur un nombre plus limité de voitures que les gens veulent acheter", a expliqué Carlos Tavares au cours d'une conférence de presse organisée pour la présentation du plan "Back in the race". "Et une plus forte concentration de notre talent sur une gamme plus compacte nous donnera plus d'efficience."

Loin de la présentation en grande pompe du premier plan stratégique de son prédécesseur Philippe Varin, fin 2009, Carlos Tavares a joué la carte du pragmatisme et refusé de fixer des ambitions de volumes pour les années à venir.

PSA, que ses 2,8 millions de ventes annuelles placent très loin derrière les géants du secteur Toyota, Volkswagen, General Motors ou Renault-Nissan, a répété son objectif d'un free cash flow opérationnel positif d'ici 2016 au plus tard.

Les trois années d'après, le groupe compte générer un free cash flow cumulé de deux milliards d'euros d'ici 2018, et sur la période 2019-2023, atteindre une marge opérationnelle de l'automobile de 5%.

A 14h30, l'action perd 4,6% à 13,06 euros, notamment en raison de prises de bénéfice. Dans la perspective des mesures de redressement du groupe, le titre a bondi de 65% depuis la mi-décembre.

  Suite...

 
Carlos Tavares, président du directoire de PSA Peugeot Citroën. Le constructeur automobile a présenté un plan stratégique à moyen terme, baptisé "Back in the race", axé sur une simplification de ses gammes de voitures, pour retrouver une marge opérationnelle positive de 2% d'ici 2018. /Photo prise le 14 avril/REUTERS/Benoit Tessier