La Grèce réussit son retour sur le marché de la dette

jeudi 10 avril 2014 18h13
 

par Sarka Halas et Karolina Tagaris

LONDRES/ATHENES (Reuters) - Quatre ans après en avoir été exclu, la Grèce a accompli jeudi un retour réussi sur le marché obligataire, empruntant sans difficulté trois milliards d'euros en profitant de l'intérêt des investisseurs pour les titres offrant un rendement élevé.

Le rendement de cette émission à cinq titres a été fixé à 4,95% seulement, l'un des taux les plus bas offerts ces dernières années par l'un des pays ayant bénéficié d'un plan d'aide financière international.

Cette émission obligataire, la première depuis le sauvetage de la Grèce en 2010 par l'Union européenne et le Fonds monétaire international (FMI), a suscité une demande d'un montant total dépassant 20 milliards d'euros de la part de plus de 550 investisseurs.

La Grèce, à la différence de l'Irlande et du Portugal, également renfloués par la troïka ces dernières années, avait pourtant fait défaut sur sa dette en 2012 et ses notes souveraines se situent toujours dans le bas de l'échelle de catégorie spéculative ("junk") du barème des grandes agences.

Mais les investisseurs ont manifestement privilégié la recherche de rendement dans un contexte toujours dominé par des taux d'intérêt historiquement bas.

Le fait que de nombreux observateurs s'attendent à voir la Banque centrale européenne (BCE) prendre dans les mois à venir de nouvelles mesures pour soutenir la reprise de la zone euro nourrit aussi l'appétit pour les titres émis par des pays de la région.

"MÉMOIRE COURTE"   Suite...

 
LES RENDEMENTS DE LA DETTE GRECQUE