L'Italie abaisse ses prévisions de croissance 2014 et 2015

mardi 8 avril 2014 20h35
 

ROME (Reuters) - L'Italie a revu en légère baisse, comme prévu, sa prévision de croissance économique pour cette année et l'an prochain, a annoncé mardi à la presse le nouveau président du Conseil.

Matteo Renzi a dévoilé ses objectifs économiques et budgétaires après la ratification par le gouvernement d'un plan pluriannuel qui sera ensuite soumis à la Commission européenne.

Le Document économique et financier (DEF) révise ainsi à la baisse la prévision de croissance 2014, à 0,8% au lieu des 1,1% visés par son prédécesseur, Enrico Letta, et abaisse la prévision de croissance en 2015 à 1,3% au lieu de 1,7%.

Ce chiffre reste supérieur aux estimations du Fonds monétaire international et de la Commission européenne, qui prévoient tous deux une croissance de 0,6% pour l'Italie cette année, parmi les plus faibles performances dans la zone euro. Le gouvernement a également revu légèrement à la hausse son objectif de déficit budgétaire, à 2,6% du produit intérieur brut (PIB) au lieu de 2,5%, tout en restant bien en dessous de la limite de 3% fixée par l'Union européenne.

Matteo Renzi a par ailleurs annoncé à la presse que les 6,7 milliards d'euros de baisses d'impôts prévues pour cette année seraient financées par une réduction de 4,5 milliards d'euros des dépenses et des recettes de 2,2 milliards d'euros tirées de la hausse de la TVA et d'une taxation indirecte des banques.

(Guiseppe Fonte, Juliette Rouillon pour le service français)

 
Le nouveau président du Conseil italien Matteo Renzi annonce mardi que son pays a revu en légère baisse sa prévision de croissance économique pour cette année et l'an prochain, à respectivement 0,8% et 1,3%. /Photo prise le 8 avril 2014/REUTERS/Remo Casilli